BFMTV

Annecy 2018: dans les coulisses de Hôtel Transylvanie 3

Hôtel Transylvanie 3

Hôtel Transylvanie 3 - Sony Pictures

Le réalisateur Genndy Tartakovsky évoque son nouveau film, sa collaboration avec Adam Sandler et ses séries cultes Clone Wars et Samuraï Jack.

A-t-on déjà vu un vampire embarquer pour une croisière de rêve? C'est le cas de Dracula dans Hôtel Transylvanie 3, nouveau volet de la trilogie réalisée par Genndy Tartakovsky. Dans ce film, au cinéma ce mercredi 25 juillet, Dracula décide de partir en vacances et rencontre l'amour. L'objet de son désir, malheureusement, dissimule un terrible secret…

Dans le milieu de l'animation, Genndy Tartakovsky est un icône. Le Laboratoire de Dexter, Les Super Nanas ou encore Samuraï Jack et Clone Wars, c'est lui. Le réalisateur américain était présent en juin dernier au Festival du cinéma d'animation d'Annecy pour présenter Hôtel Transylvanie 3. BFMTV.com a pu le rencontrer. Il a accepté de commenter quatre scènes de son nouveau film, d'évoquer sa collaboration avec Adam Sandler ainsi que ses séries cultes Clone Wars et Samuraï Jack.

Hôtel Transylvanie 3
Hôtel Transylvanie 3 © Sony Pictures

> Dracula et les réseaux sociaux

"Dans cette scène, Dracula cherche l’amour sur une application, Zingr. On voulait en montrer une version avec des monstres pour évoquer sa frustration avec la technologie et la vie moderne. C'est Adam Sandler qui double Dracula. Lorsqu’Adam est arrivé sur le premier Hotel, il venait d’être père. Il voulait faire un film pour la famille. Sony travaillait sur ce film. Adam a dit qu’il pouvait jouer Dracula et j’ai été engagé sur le projet au même moment. On a conçu Dracula comme un personnage complètement fou, pour qu’Adam joue avec sa voix de la manière la plus loufoque et la plus idiote possible. Il n’improvise pas ses répliques. Le processus est très long: une fois que l’on fait une blague, on la teste et on la retravaille. Lorsqu’Adam joue la blague, elle est déjà très travaillée. Comme il est aussi très drôle et très talentueux, il la comprend presque instantanément et sait si celle-ci est drôle ou pas. C’est à ce moment qu’il peut improviser, s’il estime qu’elle n'est pas drôle."

Hôtel Transylvanie 3
Hôtel Transylvanie 3 © Sony Pictures

> Les monstres s'amusent

"C’est un moment situé après l’arrivée des personnages sur le bateau, après l’introduction du personnage d’Ericka, la capitaine. Cette image résume le film et montre à quel point il est plus coloré que les deux précédents. On voulait que le film ait l’air vivant, organique. Bien que la scène se déroule en pleine nuit, on voulait qu’elle soit la plus festive possible, comme si on était en plein jour. On a un peu triché… Tous nos personnages sont réunis. Nous nous sommes inspirés des monstres de la littérature. Il y a un cerveau humain, une espèce de Gill-man, qui vient du film L'Étrange Créature du lac noir, un hydre, des gargouilles, des sorcières, un Blob, un Yéti…" 

Hôtel Transylvanie 3
Hôtel Transylvanie 3 © Sony Pictures

> Le Kraken

"Quand on a commencé à travailler sur cette séquence, le premier plan que nous avons terminé a été celui du Kraken sortant de l’eau, avec le ciel qui devient rouge derrière lui… Quand j’ai vu la première fois ce plan sur grand écran, je me suis dit que j’en avais trop fait, que les enfants allaient avoir peur, que c’était une idée complètement folle. Puis, on s’est dit qu’il y avait suffisamment de blagues à son sujet dans le film. Et on dirait presque une marionnette, il a l’air un peu idiot. (rires) Quand on l'a finalement montré à des enfants, tout s’est bien déroulé. Ils n’ont pas eu peur. C’est vrai que la forme de son visage peut ressembler à celle des monstres que j’ai pu imaginer pour Samuraï Jack. C’est une forme de visage avec laquelle je suis à l’aise. C’est ma sensibilité et la manière dont je dessine."

Hôtel Transylvanie 3
Hôtel Transylvanie 3 © Sony Pictures

> Ericka

"Nous avions besoin d’avoir un intérêt amoureux pour Dracula. On ne voulait pas d'une 'jolie fille', comme une princesse de Disney. On voulait avant tout un personnage drôle et qui serait l’opposé de Dracula. On a poussé ses traits pour qu’elle soit aussi folle que Dracula. C’est très dur d’imaginer un tel personnage féminin. Notre instinct pour ce genre de personnages est de les faire plus doux. J’adore Olive Oyl, Betty Boop. On s’est beaucoup inspiré d’elles pour le personnage d’Ericka."

Clone Wars de Genndy Tartakovsky
Clone Wars de Genndy Tartakovsky © Lucasfilm

> Clone Wars

"C'est dingue que les gens pensent que c’est la meilleure histoire de Star Wars. C'est sympa. C’est drôle aussi, parce que ce n’est plus dans le canon officiel. Ils [les studios] font en sorte que l'on ne parle plus de [cette série], mais, grâce aux fans, elle est toujours appréciée. Les deux premières semaines de la production ont été très difficiles. Nous étions de grands fans de Star Wars et nous ne savions pas quoi faire. Nous n’arrivions pas à dessiner. Nous avions des épisodes de trois minutes. Une fois que nous avons eu l’idée des vignettes racontant la Guerre des Clones, cela nous a libérés et nous nous sommes dits: 'nous sommes des fans de Star Wars et nous allons être honnêtes et réaliser le Star Wars tel que nous souhaitons le voir'. L’animation vous permet de repousser les limites. J’ai commencé Clone Wars alors que j’étais en train de terminer Samuraï Jack. C’était extrêmement dur techniquement, car nous avions de grandes scènes de bataille. Chaque épisode était une bataille! (rires) C’est extrêmement amusant de pouvoir travailler sur un projet auquel nous n'aurions jamais espéré collaborer."

Samuraï Jack de Genndy Tartakovsky
Samuraï Jack de Genndy Tartakovsky © Adult Swim

> Samuraï Jack

"C'est amusant d’alterner Samuraï Jack [qui est en 2D] et Hôtel Transylvanie [qui est en 3D]. J’aime toujours autant la 2D. Le dessin que vous faites est le dessin que vous voyez.  La dernière saison de Samuraï Jack [diffusée en 2017] a été conçue chez Adult Swim. Nous pouvions raconter des histoires qui n’expliquaient pas tout au spectateur, qui pouvait se faire sa propre idée. Cette scène en particulier. C’est le voyage spirituel de Jack. Nous voulions faire quelque chose de vraiment différent. Je prépare de nouveaux projets avec Adult Swim, mais je ne peux rien dire pour le moment. Tout ce que je peux dire, c’est que Samuraï Jack aura l’air banal à côté. Je vais continuer de repousser les limites pour créer quelque chose de nouveau."

Jérôme Lachasse