BFMTV

2019 a été une bonne année pour la diversité dans le cinéma américain

BFMTV
Une étude américaine rapporte que l'année 2019 a mis plus d'actrices et d'acteurs issus de minorités ethniques à l'honneur que les 13 années précédentes. Derrière les caméras, néanmoins, on observe beaucoup moins de diversité.

Un pas vers la diversité. Selon une récente étude, 2019 a vu plus de films américains portés par des acteurs de couleur et/ou des femmes que chacune des 13 dernières années.

Menée par la Annenberg Inclusion Initiative de la University of Southern California (USC), cette étude s'est intéressée aux 100 films les plus lucratifs de chacune des 13 dernières années, soit 1.300 films au total. Elle révèle que sur les 100 films les plus populaires de l'an dernier, 43 avaient un personnage principal ou secondaire féminin, un chiffre jamais atteint au cours des 13 années étudiées; comme le précise Indiewire, qui rapporte l'information, ce nombre était de 39 films en 2018, et de 20 films en 2007.

Le retard des remises de prix

Même constat pour les films portés par des acteurs ou actrices issus de minorités. 31 des 100 films étudiés en 2019 avaient un acteur principal ou secondaire de couleur, du jamais vu depuis 13 ans (27 en 2018, 13 en 2007).

"Il est évident qu'Hollywood fait des efforts pour créer des histoires plus inclusives, et que ces histoires trouvent leur public", détaille Stacy L. Smith, fondatrice de la Annenberg Inclusion Initiative. Elle note néanmoins que si la représentation des femmes et des minorités rapporte gros au box-office, elle peine encore à se frayer un chemin jusqu'aux remises de prix. Cette année encore, la sélection des nommés aux Oscars a été pointée du doigt pour son manque de diversité. 

Mais en coulisse...

Ce changement est mis en perspective par une autre étude, menée par l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA), selon laquelle on observe une évolution beaucoup plus lente derrière les caméras.

Comme le rapporte l'AFP, qui dévoile le détail de cette étude, 93% des postes à responsabilité dans les studios d'Hollywood sont tenus par des personnes blanches et à 80% par des hommes. Même si les choses s'améliorent du côté des réalisateurs, seules 15,1% étaient des femmes en 2019, contre 7,1% l'année précédente.

Les chiffres se sont aussi légèrement améliorés du côté des auteurs, avec 17,4% de femmes et 13,9% de scénaristes issus de minorités ethniques ou culturelles en 2019.

Benjamin Pierret