BFMTV

Brooklyn Beckham, fils de David et Victoria, sort un livre de photos... et devient la risée du Web

Brooklyn Beckham à Londres, le 10 mai 2017

Brooklyn Beckham à Londres, le 10 mai 2017 - Daniel Leal-Olivas - AFP

Les talents de photographe de l'adolescent ne convainquent pas grand monde sur les réseaux sociaux.

De la difficulté d'être un "fils de". Brooklyn Beckham, le fils aîné de David et Victoria Beckham, publie un album de photographies aux éditions britanniques Penguin Books le 29 juin prochain. Intitulé What I See ("Ce que je vois"), le livre propose des clichés de ses voyages, de sa famille... et fait l'objet de nombreuses moqueries des internautes, peu impressionnés par les talents de photographe du jeune britannique de 18 ans. 

C'est Alice Jones, éditrice pour le journal i News, qui a mis le feu aux poudres. Forte de ses 14.000 abonnés, la jeune femme a publié deux photos, visiblement extraites de l'album, accompagnées d'une critique salée: "Super fan des atroces photographies de Brooklyn Beckham et de ses légendes encore pires."

Étranges formes et mises au point hasardeuses

Il faut dire que ces images laissent pensif. À côté d'une masse informe à contre jour, le fils de l'ancien prodige de Manchester United et de l'ex-Spice Girl a écrit: "Des éléphants au Kenya. Super durs à photographier mais incroyables à voir." Le second cliché, une photo floue en noir et blanc d'une grande table de dîner, lui a inspiré les mots: "Dîner. J'aime cette photo: la mise au point est mauvaise mais on voit bien qu'il se passe plein de choses."

Des observations qui n'ont pas tardé à inspirer d'autres internautes. Fidèles à eux-même, les utilisateurs de Twitter rivalisent d'ingéniosité pour dire tout le mal qu'ils pensent de l'album.

"Cher Brooklyn Beckham, vous trouverez ci-joint une photo d'un éléphant qu'il m'a été incroyablement facile de prendre."

"J'ai pris les légendes des photos de Brooklyn Beckham et j'en ai fait un poème sur la vacuité de la richesse et de la célébrité."

Une passion d'adolescent

Depuis des années, le jeune Brooklyn Beckham s'enthousiasme pour la photographie. Son compte Instagram, suivi par 10 millions de personnes, regorge de ses clichés. En janvier 2016, alors âgé de 16 ans, il a même été engagé par la marque de luxe Burberry pour réaliser l'une de leurs campagnes. Une décision éditoriale qui avait fait un tollé parmi les professionnels du milieu, beaucoup s'indignant de voir leur travail confié à un adolescent sans expérience. 

Malgré tout, certains internautes élèvent leur voix en faveur du jeune homme, arguant par exemple qu'il s'agit d'un "adolescent passionné" et que si son nom lui ouvre les portes d'une publication, c'est "tant mieux pour lui". Pour un autre, certaines photos de l'album valent plus que d'autres: "Vous avez choisi les deux pires photos. J'ai vu le livre, et il y en a de bonnes", affirme-t-il.

"Fils de" parvenu ou talent victime de son pedigree, chacun se fera son avis. Brooklyn Beckham, lui, semble assumer son image de jeune millenial au patronyme favorable. La couverture de son livre? Un selfie. 

Benjamin Pierret