BFMTV

Brigitte Bardot accuse Manuel Valls d'être "tauromaniaque"

Brigitte Bardot était l'invitée exceptionnelle dimanche matin de l'émission "Vos animaux" sur RMC. Manuel Valls et la tauromachie, viande de cheval, ferme des mille vaches, fourrure… La star a évoqué longuement son engagement en faveur de la cause animale.

Ce dimanche, la star de cinéma et défenseure des animaux Brigitte Bardot était l’invitée exceptionnelle de la matinale week-end de RMC. Dans "Vos animaux", au micro de Laetitia Barlerin et François Sorel, elle est revenue pendant une heure sur son combat pour le droit des animaux, sur ses coups de cœur, sur ses coups de gueule – "il y en a beaucoup plus" affirme-t-elle – et a réagi à l’actualité.

>>> Retrouvez le podcast de l’émission spéciale Brigitte Bardot en cliquant ici.

Préservation des espèces, corrida, statut juridique de l’animal, élevage intensif, abandons avant l’été : elle s’est livrée sans concessions. Elle a parlé de sa vie actuelle, et des raisons pour lesquelles elle se fait si discrète.

Sa vie d’aujourd’hui, son silence

Très rare dans les médias, Brigitte Bardot explique : "Faites-vous rare on vous aimera (…) plus on voit les gens, plus on s’en lasse (…) c’est plus mon truc, je fais les émissions pour lesquelles bat mon cœur, dont vous faites partie. Aujourd’hui, elle vit dans sa ferme à Saint-Tropez, entourée d’animaux: "Dès que j’ai été indépendante, j’ai tout de suite pris un chien. J’ai aujourd’hui 12 chiens, et une centaine d’animaux chez moi, des chats, des chevaux, un âne, des poules, des canards (…) Maintenant je suis un peu handicapée, j’ai du mal à marcher, j’ai chez moi des gens qui m’aident à m’occuper des animaux".

Elle est tout de même sensible aux messages de sympathie, notamment des auditeurs de RMC: "Ça fait chaud au cœur, tous ces gens qui adhèrent à mon combat c’est la base de tout pour moi (…) c’est pour moi essentiel".

Son changement de vie 

"Après le cinéma, j’ai tourné une page, je ne suis jamais revenue sur ma décision, je me suis rendue compte que les animaux étaient maltraités dans le monde et en France (…) Tout à coup j’ai voulu donner ma vie à la cause animale", se souvient Brigitte Bardot. Elle raconte une anecdote sur cette passion sur un tournage, dans lequel il y avait une chèvre, qui allait être tuée pour un méchoui: "J’ai immédiatement racheté la chèvre, je l’ai emmenée dans mon hôtel six étoiles avec mon chien que je venais d’adopter(…) Elle a dormi dans mon lit !"

Les abandons

En ce premier jour de l’été, la défenseure des animaux a tenu à parler des abandons de chiens et chats. "C’est épouvantable, il y a des tas de solutions, il y a de campings qui acceptent les animaux, il y a des gens qui peuvent venir nourrir les chiens et chats pendant les vacances, et les abandons continuent (…) L’être humain est un être déshumanisé", a-t-elle affirmé, avant de lancer : "La crise elle a bon dos ! Y’a toujours la crise, une allergie à ceci ou à cela, c’est scandaleux".

L’abattage rituel

Brigitte Bardot a adressé cette semaine une lettre au ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, au sujet de l’abattage rituel des animaux : "en général ils ne répondent jamais, ils ne peuvent pas accéder à ma demande". Au début de son quinquennat François Hollande m’avait répondu, mais il m’a répondu qu’il ne pouvait rien faire". Elle estime: "Je veux bien qu’on fasse ami-ami avec les musulmans, mais il faut que les musulmans acceptent les lois françaises d’abattage des animaux (…) ce qui me scandalise c’est qu’on accepte toujours en France l’abattage rituel, c’est-à-dire le sacrifice de l’animal sans étourdissement préalablement, c’est abominable pour l’animal de souffrance et de stress". "

La loi française demande qu’on étourdisse l’animal, or les musulmans ne veulent pas se plier à notre coutume à nous".

Zahia

Interrogée sur Zahia, qui a récemment posé nue pour la cause animale, elle affirme: "Elle est très charmante et elle est inscrite à la Fondation". Sur la campagne pour l’association Peta, "Je l’ai pas vu ce truc-là" .Mais d’une manière générale, concernant les femmes qui posent nues pour les animaux : "je ne sais pas en quoi le fait de se mettre à poil peut défendre la cause animale (…) Mais Peta avait fait une campagne ‘plutôt nue qu’en fourrure, ça j’avais trouvé ça très bien’"

La fourrure

"Porter de la fourrure c‘est une preuve de cruauté épouvantable(…) Les animaux sont élevés dans des conditions atroces (…) les femmes qui portent ces fourrures me dégoûtent encore plus", lance Brigitte Bardot. "Leur fourrure ça les rend pas plus belles, au contraire ça les rend encore plus moches. C’est vrai souvent elles sont vieilles, et elles se disent que ça les rendra plus jeunes, au contraire ça les rend plus vieilles et plus méchantes"

Sur le milieu du cinéma

Interrogée sur les comédiennes qui portent de la fourrure: "Il y a Catherine Deneuve (…) Qu’est-ce que vous voulez discuter avec Catherine Deneuve et ses fourrures ? Il n’y a rien à faire". Brigitte Bardot ne s’intéresse plus à l’actualité du cinéma "Ca n’a aucun intérêt", affirme l’actrice.

Mais elle garde certains contacts: "Je suis amie avec Alain Delon, Jean-Paul Belmondo, Mylène Demongeot et Robert Hossein, ce sont tous des amis des animaux, c’est ça qui nous a empêchés de nous détacher".

Le statut juridique de l'animal

Le statut juridique de l’animal a récemment été modifié en France, il est désormais considéré comme un être doué de sensibilité. "C’est de la poudre aux yeux cette histoire-là car ça ne concerne pas l’expérimentation animale, les élevages en batterie, ça ne concerne pas la chasse, ni la tauromachie ", selon Brigitte Bardot. "Le gouvernement actuel on n’en tirera rien", affirme-t-elle, regrettant « on pourrait très bien faire passer le cheval d’animal de rente à animal de compagnie".D’une manière général, elle estime que dans le monde politique, "personne n’écoute ".

La ferme des mille vaches

Une ferme dite "des mille vaches" a eu l’autorisation d’ouvrir dans la Somme. "C’est une horreur, selon Brigitte Bardot, "là on s’en fout de la sensibilité des vaches, c’est à la chaîne qu’elles sont traites, qu’elles dorment, elles ne voient jamais une prairie ni le soleil, voilà ce que fait le gouvernement (…) L’humanité va vers quoi ? Vers une industrialisation de tout, il n’y aura plus rien de naturel ?"

La corrida

Brigitte Bardot a également évoqué la pratique de la corrida en France. « C’est scandaleux, le Premier ministre Manuel Valls , il est tauromaniaque il trouve que c’est formidable la corrida, mais c’est dégueulasse, je suis scandalisée, C’est la tuerie d’un animal(…) Evidemment que la corrida ne doit plus avoir lieu, car le sang appelle le sang et la violence appelle la violence".

Ses victoires

En fin d’émission, la star est revenue sur ses réussites, à travers la fondation Bardot. "La plus belle, ce sont les phoques", affirme-t-elle. Son engagement a en effet permis un embargo sur les produits dérivés venant de tous les pinnipèdes.

Enfin, Brigitte Bardot a tenu à conclure en disant "ne mangez plus de cheval ! Aidez-moi".

Aurélie Frex