BFMTV

Affaire Jacqueline Sauvage: Sophie Marceau s’insurge

Sophie Marceau, le 3 décembre 2012

Sophie Marceau, le 3 décembre 2012 - Goh Chai Hin - AFP

La comédienne a exprimé sa colère sur les réseaux sociaux, après le refus du tribunal d'application des peines de liberté conditionnelle à la détenue de 68 ans.

Sophie Marceau est en colère et le fait savoir. Vendredi dernier, le tribunal d’application des peines a refusé la liberté conditionnelle à Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison en décembre par la cour d'assises du Loir-et-Cher pour le meurtre de son mari, qui la battait et violait sa propre fille. Une décision dont s’est insurgée la comédienne de 49 ans sur les réseaux sociaux.

"10 ans de ‘réflexion’ en cellule pour arriver à quelle conclusion?"

"Depuis quand la prison est-elle devenue un lieu propice à la ‘réflexion’. Encore une fois, le sort des femmes victimes de violence, est non reconnu par la justice!10 ans de ‘réflexion’ en cellule pour arriver à quelle conclusion? Qu'elle méritait ce que son mari lui infligeait? Finalement c'est ce que la sentence de la justice laisse entendre. Le jour où notre société respectera le droit des femmes autant que celui des hommes est encore bien loin", a-t-elle conclu.

Afin d’illustrer ses propos, elle y a joint la bande-annonce de La Taularde, le film d'Audrey Estrougo attendu en salles le 14 septembre prochain et dans lequel elle joue. Sophie Marceau y incarne Mathilde, une femme qui se retrouve en prison après s'être sacrifiée pour son mari.

R.I