BFM Paris

Tirs de mortiers dans le quartier de Stalingrad: opération policière ce mardi soir à Paris

Une opération de police a eu lieu dans le quartier Stalingrad, ce mardi soir, alors que des consommateurs de drogues de ce quartier de Paris ont été visés par des tirs de mortiers d'artifice.

Démonstration de force dans le quartier de Stalingrad ce mardi après 18 heures à Paris, quelques jours après les tirs de mortiers d'artifice visant des consommateurs de crack. Une opération policière a eu lieu dans le quartier, 60 CRS et 45 policiers étaient sur place, a appris BFMTV.

L’opération a duré un peu plus d’une heure, 100 personnes ont été contrôlées, 8 personnes ont été interpellées et auront des suites judiciaires. L’objectif de cette intervention n’était pas d’évacuer la place de Stalingrad mais plutôt de recenser les toxicomanes présents et de relever des infractions.

Mais c'est un travail compliqué selon la commissaire divisionnaire en charge de l'opération. Car selon elle, les toxicomanes ont vu les policiers arriver, ils sont partis et dès que l’opération s’est terminée, ils sont revenus. Un point de vue partagé par les riverains qui indiquent que la situation se répète depuis deux ans.

Une enquête ouverte

Pour rappel, au cours des nuits du 30 avril et du 1er mai, des consommateurs de drogues de ce quartier de Paris avaient été visés par des tirs de mortiers d'artifice.

Selon une source policière, ces tirs seraient le fait d'habitants du quartier, qui cherchaient à faire fuir ces personnes toxicomanes. Une deuxième hypothèse indique que des dealeurs seraient à l'origine des tirs de mortiers.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire ce mardi, a appris BFMTV auprès du parquet. L'enquête est ouverte du chef de violences avec arme.

Jérémie Paire et Alicia Foricher