BFM Paris

Paris: des restaurateurs et commerçants du 10e arrondissement testent la consigne

De plus en plus d’établissements du 10e arrondissement de Paris prêtent désormais des récipients pour la vente à emporter. Les consommateurs peuvent ensuite les rapporter, une pratique écologique qui permet aussi de faire des économies.

Bars, restaurants et supermarchés du 10e arrondissement de Paris sont de plus en plus à mettre en place des systèmes de consignes au sein de leurs établissements.

Dans certains restaurants, tout se fait de manière électronique : le contenant possède un code-barre, et une fois le produit consommé, il peut être ramené "dans tous les commerces qui travaillent" avec l’entreprise qui a mis en place ce système, détaille Fanny Boucher, gérante d’un restaurant.

Une pratique remise au goût du jour

"Ça m’économise l’énergie d’aller chercher des emballages et de l’espace de stockages", explique Émilie Vioujard, restauratrice qui s’est récemment convertie à la consigne. Ce procédé permet de réduire le nombre d’emballages à usage unique, traditionnellement utilisés dans le cadre de la vente à emporter signe électronique.

"On a vraiment développé une solution adaptée à leurs besoins qui est simple et pas chère", soutient Yasmine Dhamane, co-fondatrice du système de consigne électronique. D'ici la fin de l'année, elle espère que 250 restaurants et une vingtaine de supermarchés se mettent à la consigne.

Margot Hutton