BFM Paris

Arrêt des liaisons entre la gare Montparnasse et le sud-ouest à cause d'un éboulement, un mort

Seul un TGV sur trois circulera ce jeudi.

Seul un TGV sur trois circulera ce jeudi. - AFP

Le trafic est interrompu entre la gare Montparnasse et le sud-ouest après un effondrement de structure affectant la voie à Massy. Un ouvrier a été tué dans un accident de chantier.

Tous les trains circulant entre la gare Montparnasse et le sud-ouest sont interrompus depuis la fin d'après-midi, ce dimanche, à la suite d'un éboulement au niveau de la gare de Massy qui a coûté la vie à un ouvrier d'un chantier, a annoncé la procureure d'Evry ce dimanche soir.

Un accident qui s'est déroulé "à la jonction des RER B et C et de la voie TGV" a annoncé François Durovray, président du conseil départemental de l'Essonne, qui évoque un "accident de chantier".

Le trafic du TGV Atlantique a été stoppé "par précaution" à la suite de ce "glissement", a ajouté la procureure Caroline Nisand, ne pouvant pour l'heure donner d'autres précisions. L'élu de son côté a précisé qu'au moins 70 TGV sont impactés par l'accident.

"Toutes les destinations au départ et à destination de Paris Montparnasse sont arrêtées", a indiqué une porte-parole de la SNCF, précisant quant à elle qu'une trentaine de trains sont concernés à la gare Montparnasse. Il est demandé aux clients à destination ou provenance du sud-ouest de reporter leur voyage de ce dimanche soir. Pour la Bretagne, des itinéraires alternatifs seront proposés mais de "gros retards sont à envisager" et la SNCF invite également les voyageurs à reporter leur voyage.

Sur Twitter, plusieurs passagers ont en effet indiqué être bloqués dans des trains. La SNCF a déclaré sur Twitter que le trafic était "interrompu depuis 17h30. Nos équipes sont en cours d'intervention. C'est la conséquence d'un incident affectant la voie à Massy".

Les sapeurs-pompiers de l'Essonne ont indiqué sur Twitter qu'ils étaient en intervention à Massy "pour effondrement de structure au niveau de la gare SNCF-TGV".

Un dispositif important a été mis en place. 30 sapeurs-pompiers, une équipe cynophile, des équipes spécialisées en milieu périlleux, une équipe de sauvetage déblaiements et un expert en carrière sont mobilisés. Des drones sont également utilisés pour effectuer de la reconnaissance, selon nos informations.

Pour le moment, la SNCF n'a pas plus d'informations sur l'heure de reprise du trafic.

>> Plus d'informations à suivre sur BFMTV.com

Emilie Roussey avec AFP