BFM Paris Île-de-France
Paris Île-de-France

Gare de l'Est: des plaques en béton protégeant des boîtiers électriques retirées sur les lieux de l'incendie

Le trafic à la gare de l'Est à Paris sera interrompu toute la journée à la suite d'un "incendie volontaire sur des câbles électriques", a indiqué la SNCF.

Le trafic à la gare de l'Est à Paris sera interrompu toute la journée à la suite d'un "incendie volontaire sur des câbles électriques", a indiqué la SNCF. - Thomas SAMSON © 2019 AFP

La circulation des trains est totalement interrompue à la gare de l'Est ce mardi en raison d'un acte de malveillance.

Un "incendie volontaire" paralyse la circulation des TGV, TER et des Transiliens de la ligne P ce mardi en gare de l'Est. Si la reprise du trafic avait été annoncée vers 10 heures dans un premier temps, il sera finalement interrompu "toute la journée" prévient la SNCF. Et le retour à la normale n'est pas "garanti" pour mercredi, précise le ministre des Transports, Clément Beaune.

En cause, un "incendie volontaire" sur 48 câbles électriques dans un boîtier de la SNCF à Vaires-sur-Marne, en Seine-et-Marne.

Aucune trace d'effraction aux voies d'accès de la SNCF

Les services de police du commissariat de Noisiel ont été avertis vers 4h35 de l'incendie d'un boîter électrique de la SNCF dans une commune voisine, à Vaires-sur-Marne, a appris BFMTV auprès du parquet.

Selon les premières constatations, deux panneaux en béton condamnant l'accès à la trappe du coffret électrique ont été retirés. À l'intérieur, les câbles électriques ont été incendiés aux alentours d'1h10 du matin.

Les premiers éléments de l'enquête révèlent également qu'un second coffret, accessible uniquement par un tunnel sous les voies, a été incendié. Les deux plaques d'accès à la trappe ont, elles aussi, été retirées et posées à même le sol.

Enfin, un portillon d'accès aux voies de la SNCF a été trouvé ouvert, sans aucune trace d'effraction.

Ouverture d'une enquête

Informé par le parquet de Noisiel, le parquet de Meaux a ordonné ce mardi l’ouverture d’une enquête du chef de dégradation volontaire par incendie et mise en danger d’autrui. Les investigations ont été confiées au service de police judiciaire de Meaux.

SNCF Réseau et Île-de-France Mobilités ont annoncé porter plainte.

Mélanie Vecchio avec Juliette Vignaud