BFM Paris

Covid-19: les hôpitaux d'Île-de-France doivent déprogrammer 40% de leurs activités

Le seuil des 1.000 patients admis en réanimation devrait être franchi d'ici quelques jours dans la région. De nouvelles déprogrammations sont demandées aux hôpitaux.

L'agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France a donné "l'ordre ferme" aux hôpitaux et cliniques franciliens de déprogrammer 40% de leurs activités médicales et chirurgicales, pour augmenter le nombre de lits de réanimation dédiés aux malades du Covid-19, a indiqué lundi son directeur général, Aurélien Rousseau.

Avec 973 malades actuellement en réanimation pour "moins de 1050 lits" disponibles, "on est dans une situation de tension très forte", a déclaré Aurélien Rousseau à l'AFP, souhaitant que la nouvelle cible fixée à 1577 lits soit "atteinte au cours de la semaine prochaine".

Plus de 1000 patients d'ici le 20 mars

Le seuil des 900 patients hospitalisés en soins critiques a été dépassé ce dimanche en Ile-de-France. Ce lundi, on compte 964 malades du Covid-19 en service de réanimation. Dans un message au personnel des hôpitaux Cochin-Port Royal et Pompidou, que BFMTV a pu consulter, le directeur du GHU (groupement hospitalier) prévoit pour ces prochains jours une "tendance à la forte hausse".

"Les projections nous conduisent entre 1.094 et 1.325 patients hospitalisés en réanimation le 20 mars en Ile-de-France", écrit-il. Le dépassement de ce seuil va conduire les hôpitaux à devoir s'adapter à nouveau.

"L'ARS IDF et l'AP-HP nous demande dès à présent d'envisager des mesures complémentaires afin d'augmenter rapidement notre capacitaire en soins critiques au cours de la semaine à venir", explique le directeur du GRU.

Plus largement, c'est le nombre global de patients atteints du Covid-19 qui grandit dans les hôpitaux d'Ile-de-France. L'ARS en compte 5571 ce lundi, contre 5287 dimanche.

Une réunion a lieu ce lundi

Ainsi, dès ce lundi, des déprogrammations, notamment chirurgicales, plus importantes qu'actuellement, sont prévues à l'hôpital Cochin-Port Royal et à l'hôpital Georges Pompidou, "y compris pour certains patients déjà programmés cette semaine".

Une réunion a lieu ce lundi en début d'après-midi, pour "élaborer un plan de montée en charge de capacitaire Covid" et sur les impacts en terme de déprogrammation.

Alicia Foricher