BFM Paris

Arc de Triomphe empaqueté: imaginé par Christo, l'emballage du monument a commencé ce dimanche

Les travaux d'empaquetage vont durer plusieurs jours, l'oeuvre emballée doit être dévoilée au public le 18 septembre et elle restera en place pendant 16 jours.

C'est un projet colossal qui a franchi une nouvelle étape ce dimanche matin, l'empaquetage de l'Arc de Triomphe a commencé. Les premières toiles en tissus ont déjà été déployées par les 95 cordistes, affairés autour de l'Arc de Triomphe.

Il faudra désormais plusieurs jours pour recouvrir entièrement le monument parisien de 25.000 m2 de tissus recyclables bleus et de 3000 mètres de cordes rouges. L'oeuvre sera dévoilée au public le 18 septembre prochain.

"Une chance pour la ville"

"C'est une chance pour le monument, c'est une chance pour la ville, c'est une chance pour le tourisme dans notre pays", assure au micro de BFMTV Bruno Cordeau, administrateur de l'Arc de Triomphe.

Ce projet avait été imaginé et souhaité par l'artiste contemporain Christo mort en 2020, et sa femme Jeanne-Claude, il y a longtemps. Dès 1962, le couple avait signé un photomontage avec l'Arc de Triomphe empaqueté, une idée surgie en regardant le monument depuis leur premier appartement parisien, avenue Foch.

Habitué de ce type d'oeuvre monumentale, il avait déjà effectué deux emballages similaires. Le premier avait eu lieu à Paris déjà, lorsqu'il avait emballé le pont Neuf en 1985. Il avait ensuite empaqueté le Reichstag de Berlin en 1995. Près de cinq millions de visiteurs étaient venus voir le bâtiment allemand.

Un projet de 14 millions d'euros

D'abord reporté à deux reprises, le projet de l'Arc de Triomphe a lui commencé il y a plus de deux ans. À la mort de Christo, c'est son neveu Vladimir Yavachev qui a repris la tête du chantier. Depuis de nombeuses semaines, des grues et des échaffaudages étaient présents sur la place de l'Étoile afin de préparer le monument à son empaquetage.

"Aujourd'hui, c'est un des moments les plus spectaculaires de l'installation. L'Arc de Triomphe empaqueté commence à prendre vie et se rapproche plus encore de la vision de ce qui a constitué le rêve de toute une vie pour Christo et Jeanne-Claude", a confié Vladimir Yavachev à nos confrères de l'AFP.

C'est désormais cette étape délicate de l'empaquetage qui est en cours et qui est menée par des ouvriers à des dizaines de mètres du sol. 95 cordistes sont déployés depuis ce dimanche matin afin que le monument soit prêt à temps pour son inauguration.

"Il faut être parfaitement réglé, on le voit aujourd'hui. Ils n'ont pas droit à une deuxième chance, tout doit marcher du premier coup. Jusqu'alors tout va bien", explique Bruno Cordeau.

Le projet va coûter au total 14 millions d'euros et sera entièrement auto-financé grâce aux ventes d'oeuvres de Christo. L'Arc de Triomphe empaqueté sera visible jusqu'au 3 octobre. Il faudra en effet, que tout soit ensuite entièrement démonté pour les cérémonies de commémoration du 11 novembre.

Gauthier Hartmann avec AFP