BFMTV

Pourquoi la tempête Gloria est exceptionnelle à cette période de l'année

"La période propice aux épisodes méditerranéens se situe entre septembre et novembre, donc là on est complètement décalé", explique une hydrologue à BFMTV.

La tempête Gloria, qui a fait trois morts côté espagnol, concerne les Pyrénées-Orientales depuis lundi. Le département a été placé en vigilance orange ce mardi pour neige, verglas, pluie et inondation. "On attend des quantités importantes de neige au-dessus de 500 mètres et l'équivalent de plus de 3 mois de pluie en plaine", précise Météo France.

"C'est vraiment quelque chose d'exceptionnel parce que la période propice aux épisodes méditerranéens se situe entre septembre et novembre, donc là on est complètement décalé", explique sur BFMTV Emma Haziza, hydrologue, experte en adaptation au changement climatique.

Les épisodes méditerranéens sont des "systèmes orageux apportant des précipitations intenses" sur les régions méditerranéennes selon Météo France. L'équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques jours, voire quelques heures, ce qui entraîne des risques d'inondations.

"Il faut remonter à janvier 1982 pour en trouver un semblable. Comme la mer est plus froide en janvier, la masse d’air contient moins d’eau 'précipitable' en cette saison qu’en automne, où la mer est plus chaude", précise sur FranceInfo Olivier Proust, prévisionniste à Météo France. Or la température de la Méditerranée est actuellement au-dessus des normales saisonnières, approchant les 15°C au niveau du Golfe du Lion.

"Pas d'événements majeurs depuis 1940"

Cet épisode méditerranéen arrivé tardivement doit du coup composer avec le contexte météorologique de janvier. "On mélange l'aléa neige avec cet aléa submersion marine et tempête", souligne Emma Haziza, "on va avoir vraiment ce cumul et cet épisode méditerranéen qui se renouvellent sur place et se stationnarisent".
"Contrairement au département de l'Aude qui a eu de nombreux événements majeurs qui l'ont touché et qui a cette culture du risque, aujourd'hui les bassins du Tech (Pyrénées-Orientales) n'ont pas connu d'événements majeurs depuis 1940", explique Emma Haziza, ce qui pourrait mettre en danger une population pas assez préparée.

Cet épisode méditerranéen est maintenu sur les Pyrénées-Orientales à cause d'un anticyclone puissant sur toute la France, empêchant la tempête de remonter vers le nord du pays et contenant la tempête Gloria côté espagnol.

Salomé Vincendon