BFMTV

Météo "Seigneur des Anneaux": le Mordor c'est Los Angeles

Image extraite du film "Le Seigneur des Anneaux: les Deux Tours"

Image extraite du film "Le Seigneur des Anneaux: les Deux Tours" - -

Des climatologues de l'Université de Bristol ont eu la drôle d'idée de passer les Terres du Milieu de l'écrivain britannique J.R.R. Tolkien à la moulinette des modèles climatiques les plus récents.

Le pays des Hobbits est-il adapté au gazon? Les Orques souffrent-ils de la canicule? Des climatologues de l'Université de Bristol ont eu la drôle d'idée de passer les Terres du Milieu de l'écrivain britannique J.R.R. Tolkien à la moulinette des modèles climatiques les plus récents.

En s'appuyant sur les cartes dessinées par l'auteur du Seigneur des Anneaux, les chercheurs britanniques ont injecté la géographie des Terres du Milieu dans les modèles informatiques du même type que ceux utilisés pour notre bonne vieille Terre par le Giec, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, réseau scientifique créé sous l'égide de l'ONU, il y a 25 ans.

Il en ressort que la Comté, terre d'élection de Bilbo et des autres Hobbits, jouirait d'un climat doux et tempéré "très semblable" à celui du centre-est de l'Angleterre. Quant au Mordor, domaine du maléfique Sauron, il présente de nombreuses similitudes avec Los Angeles et le Texas occidental.

"Une blague...mais un côté sérieux"

Signée du nom de Radagast le Brun, un des héros de l'oeuvre de Tolkien, l'étude démontre que "la majeure partie des Terres du Milieu aurait été couverte d'une forêt dense si le paysage n'avait pas été modifié par les dragons, les Orques et les sorciers". Et selon lui, si les Elfes ont choisi les Havres Gris pour mettre le cap vers l'ouest, c'est que les vents dominants leur sont favorables.

"Les modèles climatiques sont fondés sur des processus scientifiques fondamentaux, on peut donc non seulement les utiliser pour notre Terre actuelle, mais aussi les adapter facilement à n'importe quelle planète, réelle ou imaginaire", assure dans un communiqué Richard Pancost, directeur de l'Institut Cabot de l'université de Bristol, à l'origine de cet exercice.

Cette étude insolite s'amuse d'ailleurs à comparer le climat des Terres du Milieu à celui de notre Terre, aujourd'hui et tel qu'il était au temps des dinosaures, voici 65 millions d'années. "C'est une blague, mais il y a aussi un côté sérieux. L'essentiel de notre travail à Bristol consiste à utiliser des modèles climatiques de pointe pour simuler et comprendre le passé du climat de notre Terre" et mieux prédire son évolution future, souligne Dan Lunt dans un communiqué.

Pour les fans, une version en elfe et une autre en nain sont disponibles. A priori identiques, elles restent malgré tiout une affaire de spécialistes...