BFMTV

La neige avant le coup de froid

Les Champs-Elysées sous la neige

Les Champs-Elysées sous la neige - Image BFMTV

Ce samedi, l'Île-de-France a été touchée par l'arrivée d'une nouvelle vague de froid et des chutes de neige. Alors que les températures devraient continuer à baisser dans les prochains jours, le ministère de la Cohésion des territoires a annoncé la "mobilisation" des services de l'Etat "pour mettre à l'abri les plus démunis".

Annoncée pour dimanche, la neige est tombée sur l'Île-de-France en début d'après-midi ce samedi. Dans le département du Val d'Oise, plus de dix centimètres de neige ont été constatés provoquant des difficultés de circulation, notamment sur les nationales N184 et N1. Par mesure de "sécurité", la préfecture du département avait même bloqué "certains tronçons" de la N1, a expliqué sur BFMTV dans la soirée Cécile Dindar, directrice de cabinet du Préfet du Val d'Oise.

"Au total, au cours de l'épisode neigeux de cet après-midi, nous avons comptabilisé six accidents, sans gravité pour aucun d'entre eux. Les sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour huit interventions liées à la neige, ce qui n'est pas un nombre important", a-t-elle encore précisé. En prévision de nouvelles chutes, le département a commencé des opérations de salage sur tout son réseau routier.

Le site Sytadin avait également enregistré plus de 130 kilomètres de bouchons cumulés sur l'ensemble de la région Île-de-France à 18 heures, soit un trafic "inhabituel". À 21 heures, le trafic était revenu à la normale avec environ 15 kilomètres de bouchons cumulés.

1.677 places d'hébergement d'urgence supplémentaires

Si ces chutes de neige n'avaient pas été prévues par Météo-France, les préfectures de la région avaient néanmoins anticipé les baisses de température et déclenché le Plan "Grand froid", offrant 1.677 places d'hébergement d'urgence supplémentaires qui s'ajoutent aux 4.260 places du plan hiver lancé le 1er novembre, selon le ministère de la Cohésion des territoires.

Dans les prochains jours, les températures vont continuer à baisser et "la journée de lundi devrait être la plus froide de cette nouvelle vague de froid avec des températures en moyenne 6 à 7 degrés en-dessous des normales saisonnières selon Météo France", ont souligné le ministre Jacques Mézard et son secrétaire d'État Julien Denormandie dans un communiqué.

La préfecture d'Île-de-France a indiqué dans un communiqué que "toutes les équipes de maraudes pédestres, véhiculées, nocturnes seront renforcées pour aller à la rencontre de tous les publics et ce dans les zones les moins accessibles telles que le bois de Vincennes et les quais de Seine".

"Des places supplémentaires et un renforcement des maraudes sont également prévus dans les Hauts-de-France, en Centre Val-de-Loire et en Bretagne", et "dans le Grand Est 264 places de renfort hivernal et 54 places supplémentaires Grand froid restent ouvertes", a ajouté le ministère.

Dimanche: froid sur le Nord et l'Est avec quelques flocons

Ce dimanche, le ciel sera couvert toute la journée avec quelques flocons par moment du Grand Est à l'Auvergne-Rhône-Alpes. Les chutes seront un peu plus importantes sur la Bourgogne-Franche-Comté, les sols blanchiront temporairement en plaine.

Quelques centimètres sont attendus sur le Jura et les Alpes du Nord. Des Hauts-de-France au Centre en passant par Paris et la Normandie, le ciel sera également gris mais le temps sera plus sec. Quelques chutes de neige atteindront néanmoins l'est de l'Île-de-France et les collines normandes.

Un petit vent de nord-est renforcera l'impression de froid. Les températures minimales iront de -4 à 0 degrés sur le Nord et Nord-Est, 1 à 6 ailleurs. Les maximales varieront entre 1 et 5 degrés sur le quart nord-est, 6 et 10 de la Manche au Sud-Ouest, 13 ou 14 degrés près de la Méditerranée.

M.P avec AFP