BFMTV

Intempéries: la façade atlantique retient son souffle

Le Finistère est repassé en vigilance orange samedi matin, après une alerte rouge dans la nuit de vendredi à samedi.

Le Finistère est repassé en vigilance orange samedi matin, après une alerte rouge dans la nuit de vendredi à samedi. - -

Onze départements de l'Ouest sont toujours en vigilance orange en raison de risques de submersion.

Après une première grande marée sans dégâts majeurs, la façade atlantique retenait son souffle samedi dans l'attente, en début de soirée, d'une pleine mer à haut risque conjuguant coefficient de marée élevé, forte houle et vagues géantes, le tout sur un littoral fragilisé.

Onze départements sont toujours en vigilance orange en raison de risques de submersion liées notamment aux forts coefficients de marées, selon le bulletin de Météo France.

Le Finistère, en vigilance rouge samedi en début de matinée, est repassé en vigilance orange pour les risques de crues sur la rivière de Morlaix.

Ces départements sont ceux de la région Bretagne, les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, la Gironde, la Charente-Maritime, la Loire-Atlantique et la Vendée.

Risques de crues et d'inondations

Parmi ces onze départements, quatre sont également touchés par des risques de crues et d'inondations (Charente-Maritime, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques). Actuellement, une dépression très creuse circule au large des îles Britanniques et génère de fortes vagues sur l'ouest de la Manche et sur toute la façade Atlantique.

Selon Météo France, les vagues vont s'amplifier en journée de samedi en Manche et sur toute la façade Atlantique. Aucun incident notable n'a été relevé dans la matinée.

Bayonne, ville au confluent de la rivière Nive et de l'Adour, arrosée samedi matin par une pluie fine, s'était préparée à une crue importante. Le pic de marée est survenu vers 5h30 mais une heure après, dans les rues du "petit Bayonne", la Nive restait sagement dans son lit. Nive et Adour ont toutefois brièvement débordé vers 5h30.

Dans les Landes, la tendance était à la décrue samedi matin, selon la préfecture, notamment dans les principales villes touchées par les inondations : Tartas, Mont-de-Marsan et Dax, qui a vécu ces derniers jours une crue inédite, l'Adour envahissant les rues du centre-ville.

A. K. avec AFP