BFMTV

Déclenchement de la pré-alerte canicule malgré le mauvais temps

La France est sous la pluie, les risques d'inondations sont élevés, mais les autorités lancent tout de même la pré-alerte canicule (Photo d'illustration).

La France est sous la pluie, les risques d'inondations sont élevés, mais les autorités lancent tout de même la pré-alerte canicule (Photo d'illustration). - -

Les autorités s'apprêtent à déclencher samedi le premier niveau du Plan national canicule (PNC) qui, comme chaque année, restera en vigueur jusqu'au 31 août... Et ce malgré la pluie qui tombe sur (presque) toute la France.

Non, ce n'est pas une blague. La France est bien sous la pluie, sept départements ont bien été placés en "vigilance orange inondations" ce vendredi, et les autorités vont bien déclencher, samedi, le premier niveau du Plan national canicule (PNC).

"A l'occasion du déclenchement du niveau 1 et bien qu'aucun épisode majeur de canicule n'ait été constaté depuis plusieurs années, il est indispensable de rester mobilisé et de renforcer encore la solidarité entre les générations", indique vendredi un communiqué conjoint du ministère de la Santé et de l'Institut de veille sanitaire (InVS).

Penser à "se rafraichir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour"

Le niveau 1 du Plan - qui en compte 4 - prévoit la diffusion de documents d'informations à destination du grand public, des professionnels de santé et des collectivités locales pour les sensibiliser aux conséquences sanitaires d'une canicule.

Il est ainsi rappelé aux personnes fragiles (personnes âgées, malades ou dépendantes) qu'elles doivent maintenir leur logement frais, boire régulièrement de l'eau, se rafraichir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour, éviter de sortir aux heures les plus chaudes et donner régulièrement des nouvelles aux proches. Rien d'impossible en ce printemps pluvieux et morose, donc.

Un numéro vert, le 0 800 06 66 66 - sera activé par le ministère de la Santé le 21 juin, "sauf prévisions saisonnières nécessitant une ouverture préalable", ajoute le communiqué, qui se veut très sérieux.

À LIRE AUSSI:
>> Inondations: 7 départements en vigilance orange

>> Fort risque d'avalanche en Haute-Savoie