BFMTV

TOUT COMPRENDRE - Covid-19: ce qu'il faut savoir si vous prenez l'avion depuis ou vers la France

Des passagers à l'aéroport de Schiphol aux Pays-Bas.

Des passagers à l'aéroport de Schiphol aux Pays-Bas. - ROBIN VAN LONKHUIJSEN / ANP

La pandémie de Covid-19, qui a fait au moins 633.000 victimes dans le monde, pousse de nombreux pays à imposer des mesures restrictives à l'entrée et à la sortie de leur territoire. Que faut-il savoir si vous souhaitez voyager hors de France ou bien rentrer?

Les frontières extérieures de l'Union européenne étant à nouveau ouvertes depuis le 1er juillet, il est de nouveau possible de se déplacer dans le monde. Mais pandémie de Covid-19 oblige, ces voyages ne peuvent avoir lieu que sous certaines conditions. Alors, quelles sont les modalités pour pouvoir voyager vers ou en dehors de France métropolitaine en cette période de vacances d'été?

Plusieurs pays ont établi des listes qui autorisent ou excluent certains voyageurs en fonction de leur pays d’origine, ou posent des conditions particulières pour pouvoir rentrer dans le pays, comme des tests ou encore des mesures de quarantaine.

Les ressortissants de plusieurs pays ne sont d'ailleurs toujours pas acceptés sur le sol européen. Depuis ce vendredi, les tests de dépistage au Covid-19 sont désormais obligatoires à l'arrivée sur le sol français pour les voyageurs provenant de 16 pays dont la frontière avec la France est fermée.

  • Au sein de l'UE, libre-circulation

Depuis le 15 juin, la plupart des pays de l'Union européenne ont progressivement levé leurs restrictions aux frontières. Les Français peuvent donc désormais se rendre sans conditions dans treize pays européens: le Portugal, l'Espagne, l'Allemagne, l'Italie, le Luxembourg, la Belgique, l'Autriche, la Hongrie, la Slovénie, la Croatie, la Grèce, la Pologne et la Suède. Inversement, les ressortissants de ces pays peuvent venir en France sans condition.

Ce vendredi, le chef du gouvernement français a toutefois "vivement recommandé" aux Français d'éviter de se rendre en Catalogne en raison de la recrudescence de l'épidémie. L'Allemagne a quant à elle décidé de proposer des tests de dépistage gratuits aux voyageurs de retour dans le pays.

  • À l'arrivée en France métropolitaine

> Les pays hors UE acceptés sans condition sur le territoire

L'Union européenne a difficilement établi début juillet une liste de pays dont les voyageurs sont les bienvenus sur son territoire. Cette liste, basée "en particulier" sur des critères épidémiologiques, est soumise à une révision tous les 15 jours.

Les douze pays (hors-UE) autorisés à pénétrer au sein de l'Union européenne, et donc en France, sont les suivants: Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Corée du sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay. Bien qu'ayant quitté l'UE, le Royaume-Uni est considéré comme un pays membre de l'UE jusqu'à la fin de la période de transition le 31 décembre.

La présence de la Chine sur la liste reste assortie d'une condition de réciprocité.

Carte des pays dont les ressortissants peuvent entrer dans l'UE au 16 juillet 2020.
Carte des pays dont les ressortissants peuvent entrer dans l'UE au 16 juillet 2020. © vie-publique.fr

> Les pays interdits d'accès sur le territoire européen

Certains pays du monde ont été classés rouges par l'Union européenne, le 1er juillet, en raison de leur situation épidémiologique, et ne peuvent donc pas se rendre sur le sol européen. La frontière française leur est donc fermée.

Les voyageurs en provenance des États-Unis, pays le plus touché au monde par la pandémie, ne sont pas autorisés à rentrer dans l'UE; tout comme le Brésil, la Russie, ou encore l'Inde où la pandémie explose depuis début juillet. Le 16 juillet, l'Union européenne a ajouté le Monténégro et la Serbie à cette liste, les deux pays ayant enregistré des hausses inquiétantes des cas de coronavirus au cours des derniers jours.

> Tests obligatoires à l'arrivée en métropole pour 16 pays

Les tests de dépistage au Covid-19 vont, par ailleurs, devenir obligatoires à l'arrivée en France pour les citoyens français résidant dans 16 pays ou "des étrangers disposant d'une résidence stable en France" et venant de ces pays en particulier. Les concernés sont:

Les Etats-Unis, l'Algérie, les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le Panama, l'Afrique du Sud, le Koweït, le Qatar, Israël, le Brésil, le Pérou, la Turquie, Oman, l'Inde, la Serbie ou encore Madagascar. Les voyageurs ne pouvant présenter de certificat prouvant qu'ils ont été testés négatifs au coronavirus devront réaliser un test à l'arrivée aux aéroports français. En cas de résultat positif, la personne devra être placée en quatorzaine sur décision du préfet.

La situation de la France vis-à-vis du Maroc est encore en discussion, a précisé Matignon vendredi soir. Le pays pourrait rejoindre la liste des 16 pays à qui il est imposé des tests de dépistage.

Carte des 16 pays concernés par les tests obligatoire à l'arrivée en Farbce.
Carte des 16 pays concernés par les tests obligatoire à l'arrivée en Farbce. © Ministère des Transports
  • Au départ de la France métropolitaine

> Ces pays qui réclament des garanties de non-contamination

Hors Union européenne, les Français peuvent se rendre en Tanzanie, en Tunisie, au Pakistan ainsi qu’au Sénégal depuis le 15 juillet.

Certains pays imposent en revanche des restrictions pour pouvoir entrer sur leur territoire, comme l'Irlande où les voyageurs doivent remplir une déclaration dans laquelle ils acceptent le recours à la géolocalisation et doivent également être mis en isolement pour 14 jours. Chypre et la Slovaquie, de leur côté, conditionnent l'accès à leur territoire aux Français ayant réalisé des tests virologiques RT-PCR qui s'avèrent négatifs.

Les vols de la France vers l'Égypte ont repris depuis le 1er juillet mais un test négatif au Covid-19 est nécessaire pour pouvoir entrer dans le pays. De la même manière pour pouvoir voyager en Grèce, un ressortissant français doit remplir un questionnaire en ligne entre 48 et 24h avant l'embarquement, et un test de dépistage aléatoire peut être effectué.

La Chine a aussi annoncé mardi que toute personne désirant se rendre sur son territoire en avion devrait désormais présenter avant le départ un test Covid-19 négatif réalisé dans les cinq jours précédant le décollage.

D'autres, encore, imposent aux ressortissants français de respecter des mesures de quatorzaine à leur arrivée, comme l'Australie, l'Équateur, l'Ouzbekistan, la Côte d'Ivoire, ou l'Ethiopie. C'est aussi le cas en Turquie pour les passagers présentant des symptômes du virus. Des pays tels que le Cambodge ou le Bangladesh réclament un certificat médical affirmant la négativité au Covid-19. Enfin, en Iran, les Français doivent obligatoirement passer un contrôle médical, dont un test de dépistage.

> Les pays qui n'accueillent pas les Français

Plusieurs pays ont enfin établi des listes qui excluent les voyageurs Français. La France ayant été particulièrement touchéee par le coronavirus, les ressortissants français peuvent être considérés comme indésirables. C'est notamment le cas en Algérie, en Russie, au Maroc, en Finlande, aux États-Unis, au Canada (jusqu'au 31 juillet), au Japon, en Arabie Saoudite, au Kenya, en Inde, en Indonésie, en Thaïlande, en Birmanie, au Laos, au Vietnam, mais aussi en Nouvelle-Zélande, au Brésil, au Chili ou encore en Argentine, au Paraguay ou en Bolivie.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV