BFMTV

Troisième sortie dans l'espace pour les astronautes d'Endeavour

Deux astronautes de la navette Endeavour, Drew Feustel et Mike Fincke (photo), ont passé mercredi sept heures dans l'espace pour augmenter le rayon d'action du bras robotique Canadarm2 de la Station spatiale internationale (ISS). /Image prise le 25 mai 20

Deux astronautes de la navette Endeavour, Drew Feustel et Mike Fincke (photo), ont passé mercredi sept heures dans l'espace pour augmenter le rayon d'action du bras robotique Canadarm2 de la Station spatiale internationale (ISS). /Image prise le 25 mai 20 - -

CAP CANAVERAL, Floride (Reuters) - Deux astronautes de la navette Endeavour ont effectué mercredi une sortie dans l'espace pour augmenter le rayon...

CAP CANAVERAL, Floride (Reuters) - Deux astronautes de la navette Endeavour ont effectué mercredi une sortie dans l'espace pour augmenter le rayon d'action du bras robotique Canadarm2 de la Station spatiale internationale (ISS).

Drew Feustel et Mike Fincke ont passé près de sept heures dans l'espace lors de la troisième des quatre sorties extravéhiculaires prévues pendant la 16e et dernière mission d'Endeavour, l'avant-dernier vol d'une navette. La quatrième sortie dans l'espace aura lieu vendredi.

Ils sont parvenus à installer une borne électromagnétique permettant au bras manipulateur d'atteindre la partie russe de la station, et à mettre en place des câbles qui achemineront de l'électricité des panneaux solaires américains vers les modules russes du complexe orbital.

Endeavour s'est arrimée le 18 mai à l'ISS avec six astronautes à son bord. Endeavour doit retourner le 1er juin au centre spatial Kennedy, à Cap Canaveral. La dernière navette américaine à partir en mission, Atlantis, décollera le 8 juillet.

La Nasa a réaffirmé mardi son intention de mettre au point un nouveau vaisseau spatial, Orion, qui sera en mesure de dépasser l'orbite de l'ISS (environ 350 km au-dessus de la Terre) et d'aller à une distance que les navettes ne pouvaient atteindre. La décision sur le type de lanceur qui sera utilisé pour propulser Orion dans l'espace doit être prise en juin.

Irene Klotz, Eric Faye pour le service français, édité par Gilles Trequesser