BFMTV

Suède: les attaques contre les centres de réfugiés de multiplient

Un enfant joue au ballon devant un centre de réfugiés dans la banlieue de Stockholm.

Un enfant joue au ballon devant un centre de réfugiés dans la banlieue de Stockholm. - Jonathan Nackstrand - AFP

La Suède, où affluent chaque semaine des milliers de demandeurs d'asile, connaît une vague d'incendies de foyers d'hébergement pour réfugiés dont la plupart seraient d'origine criminelle, selon les enquêteurs.

Depuis le 1er janvier, une quinzaine de sinistres recensés sur l'ensemble du territoire ont réduit en cendres ou endommagé des centres d'accueil et des appartements dans lesquels vivent des migrants. Les enquêtes sont menées localement mais l'Office central de la police judiciaire (NOA) pourrait être saisi en cas de lien avéré entre différentes affaires, a indiqué à l'AFP une porte-parole de ce service, Carolina Ekéus.

Une affaire politique

Le dernier incendie en date s'est déclaré dans la nuit de lundi à mardi à Munkedal, ville d'ordinaire tranquille de 10.000 habitants dans le sud-ouest du pays. Le feu n'a pas fait de blessé grave parmi les 14 résidents, même si certains ont été légèrement incommodés par la fumée. Ils ont été rapidement relogés. "J'ai eu peur de mourir, c'était horrible, mais maintenant ça va, je suis en sécurité", a témoigné Ahmet, réfugié somalien interrogé par la radio publique SR.

Dans une dizaine de cas, l'intention criminelle ne fait aucun doute. "Un pays civilisé et humain comme la Suède ne peut accepter que les centres d'hébergement pour demandeurs d'asile soient la proie de pyromanes", s'est indignée mardi sur Twitter la ministre des Affaires étrangères, Margot Wallström.

la rédaction avec AFP