BFMTV
International

Sri Lanka: 5 morts dans les affrontements entre partisans du pouvoir et manifestants

Des manifestants pro et antigouvernement s'affrontent près de la résidence du Premier ministre du Sri Lanka le 9 mai

Des manifestants pro et antigouvernement s'affrontent près de la résidence du Premier ministre du Sri Lanka le 9 mai - ISHARA S. KODIKARA - AFP

5 personnes sont décédées au Sri Lanka ce lundi après des affrontements entre pro et antigouvernement. Peu de temps après, le Premier ministre a annoncé sa démission.

Des affrontements entre partisans du pouvoir et manifestants antigouvernementaux au Sri Lanka ont fait lundi cinq morts et plus de 189 blessés, selon un bilan fourni par la police.

Trois personnes sont mortes à Colombo et deux ont été tuées dans la ville de Weeraketiya (sud), où un membre du parti au pouvoir a ouvert le feu sur des manifestants, selon la police. Ce même député s'est ensuite suicidé avec son révolver.

Des manifestations violentes depuis deux mois

Le Sri Lanka, dont le Premier ministre Mahinda Rajapaksa a annoncé ce lundi sa démission, est agité depuis deux mois par de violentes manifestations réclamant le départ de ses dirigeants, sur fond de crise économique aigüe.

Des coups de feu ont d'ailleurs été tirés lundi soir depuis la résidence officielle du Premier ministre après que des milliers de manifestants antigouvernementaux sont parvenus à entrer dans le complexe La police a également tiré des grenades lacrymogène pour repousser les manifestants, qui avaient plus tôt dans la journée été attaqués par des partisans du Premier ministre.

Cette île d'Asie du Sud de 22 millions d'habitants est confrontée à sa pire crise économique depuis son indépendance en 1948 vis-à-vis du Royaume-Uni, subissant des pénuries de biens essentiels (aliments, carburant, médicaments), de longues coupures d'électricité quotidiennes et une inflation record.

Les attentats islamistes de Pâques 2019, puis la pandémie de Covid-19 ont asséché les réserves de devises étrangères pourvues par les revenus du tourisme et les transferts de fonds de la diaspora.

B.F avec AFP