BFMTV

Attaque au couteau à Birmingham: au moins un mort et deux blessés graves, un suspect recherché

Une attaque au couteau a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Birmingham. Un homme est mort et deux autres personnes ont été grièvement blessées.

La police britannique parle d'un "incident majeur". Une attaque au couteau a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Birmingham, deuxième ville d'Angleterre, dans le centre du pays, a annoncé la police.

Après plusieurs heures sur place, la police a déclaré qu'un homme est mort dans l'attaque. Un autre homme ainsi qu'une femme "souffrent de blessures sérieuses". Cinq autres personnes ont également été blessées, précisent les autorités de Birmingham. Une enquête pour meurtre a été ouverte.

Une soirée avec "beaucoup de tensions"

La police a été appelée à 00h30 locales (23h30 GMT) pour signaler l'attaque au couteau. Cara Curran, qui travaille dans les clubs de l'Arcadian center, un complexe de bars, restaurants et établissements de nuit de la ville du centre de l'Angleterre, a expliqué avoir assisté samedi soir à de multiples bagarres.

La jeune femme de 18 ans a décrit une soirée "avec beaucoup de tensions". "Ce n'était pas les bagarres habituelles impliquant une ou deux personnes", a-t-elle poursuivi, "c'était des groupes de 15, 16 personnes, les gens s'en mêlaient parce que des amis sortaient des clubs pour voir ce qui se passait".

Elle a également raconté avoir entendu des "injures raciales" qu'elle n'avait jamais entendu jusque là dans ce lieu "multiculturel", sans comprendre pourquoi de tels termes ont été utilisés. Mais pour l'heure, rien ne permet de retenir une hypothèse "terroriste" ou celle d'un crime haineux, pas plus que celle d'un conflit entre gangs, a expliqué l'un des responsables de la police, Steve Graham, lors d'une conférence de presse.

Niveau "important" de menace terroriste

Le 20 juin dernier, trois hommes avaient été tués au couteau dans un parc à Reading, à l'ouest de Londres et l'enquête confiée à la police antiterroriste. Le suspect, Khairi Saadallah, un réfugié libyen de 25 ans, souffrant de problèmes mentaux à cause de la guerre civile en Libye selon sa famille, avait été inculpé pour trois meurtres et trois tentatives de meurtres. Six jours plus tard, un homme avait poignardé et blessé six personnes dans un hôtel hébergeant des réfugiés à Glasgow en Ecosse, mais le caractère terroriste avait été écarté. Inchangé depuis novembre 2019, le niveau de la menace terroriste est classé "important" au Royaume-Uni, soit le troisième degré sur une échelle de cinq.

AL avec AFP