BFMTV

Réfugiés: la pire crise migratoire connue par la France?

Un réfugié attend de passer la frontière entre la Grèce et la Macédoine, le 29 août 2015.

Un réfugié attend de passer la frontière entre la Grèce et la Macédoine, le 29 août 2015. - Aris Messinis - AFP

Les milliers de réfugiés qui se massent aux portes de l'Europe mettent en lumière des Etats dépassés par la situation. Pourtant, la France a connu des afflux beaucoup plus importants que celui observé aujourd'hui.

La crise des réfugiés qui touche actuellement les Etats européens attire tous les regards. Elle met également en lumière l'incapacité de l'Union Européenne à s'organiser pour faire face et accueillir ces exilés du monde entier qui fuient les persécutions ou la guerre. 

> La France fait-elle face à un afflux inédit de réfugiés?

Depuis les années 1930, la France a déjà accueilli des centaines de milliers de réfugiés politiques, qu'ils viennent de Belgique, d'Espagne ou du Cambodge, comme le montre l'infographie ci-dessous.

Aujourd'hui, à combien de demandes d'asile la France doit-elle faire face? En 2014, l'Office Français pour la Protection des Réfugiés et des Apatrides (OFPRA) annonçait avoir reçu 45.454 nouvelles demandes d'asile et en avoir accepté 8.763 (contre 5.978 en 2013). 

Ce chiffre sera peut-être dépassé en 2015 puisqu'au premier semestre de cette année, l'administration française a enregistré 27.000 demandes d'asile. La tendance lourde est la présence de réfugiés syriens parmi ces demandeurs. Ils étaient 2.072 en 2014, en hausse de 136% par rapport à 2013. Dans tous les cas, nous sommes très loin des vagues d'exil qu'a connues la France par le passé, contrairement à ce que semble affirmer Marine Le Pen qui va jusqu'à évoquer une "submersion migratoire".

Une théorie de la submersion qui ne résiste pas aux chiffres. Pour le seul cas de l'asile politique, la France est loin d'égaler les niveaux déjà atteints.

> La France fait-elle partie des Etats qui accueillent le plus de réfugiés?

Selon les chiffres d'Eurostat, entre janvier et juin 2015, l'Union européenne a enregistré 420.000 demandes d'asile contre 260.000 l'an dernier, un quasi-doublement.

170.000 d'entre elles ont été déposées en Allemagne, soit 40 % du total alors que les Allemands représentent seulement 16% de la population européenne. Un nombre doublé depuis 2014, année durant laquelle l'Allemagne avait enregistré 80.000 demandes.

Mais le pays où l'explosion est la plus marquante est la Hongrie. Budapest a annoncé avoir reçu 65.000 demandes d'asile au premier semestre 2015 alors qu'elle compte moins de 10 millions d'habitants. Plus impressionnant encore, la Hongrie n'avait reçu "que" 5.400 demandes en 2014. 

Alors que la pression se fait de plus en plus forte à l'est, les peuples européens s'expriment de plus en plus en faveur d'un accueil des réfugiés. Ainsi en Allemagne, le soutien aux réfugiés s'affiche dans les stades alors qu'en Islande, une pétition a réuni 10.000 Islandais se déclarant d'accord pour accueillir un réfugié chez eux. 

Paul Aveline