Vue aérienne de la ville de Beira, au Mozambique, après le passage du cyclone.
 

"Les opérations (sur le terrain) sont désormais limitées à la seule récupération des corps. Les personnes portées disparues sont désormais présumées mortes", a annoncé le gouvernement du Zimbabwe.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire