BFMTV

Pendant la trêve, la ligne « blanche » est franchie

BFMTV

Obama est toujours en tête. Si bien que McCain se moque de lui au sujet d’Al-Qaïda et que GW Bush critique vivement ses projets en matière de politique internationale.


Mars 2008 : « Clinton aux abonnés absents ? » Dans un spot, Hillary Clinton reprend le thème du fameux « téléphone rouge » qui sonne à la Maison Blanche en pleine nuit. Avec cette question : « En cas de crise mondiale, qui voudriez-vous voir décrocher ce téléphone ? ». Une attaque directe à la supposée inexpérience d'Obama. Celui-ci répondra du tac au tac que « la dernière fois que ce téléphone a sonné, cela nous a conduit à la guerre en Irak. Bush, Clinton et McCain ont mal répondu ».

Mars 2008 : « Le ticket : je t'aime, moi non plus »
Hillary va alors changer de stratégie début mars, proposant à Obama de devenir son vice-président en cas de victoire. Un « ticket de rêve » pour beaucoup d'électeurs démocrates. Evitant le piège tendu, Obama répondra par cette interrogation : « Si je ne suis pas compétent, comment pouvez-vous penser que je serai un grand vice-président ? ».

Mars 2008 : « Clinton est un monstre »
Mais Barack doit, dans le même temps, faire face à des errances de son propre camp : une de ses conseillères est obligée de démissionner après avoir accusé Hillary Clinton d'être un « monstre » dans un quotidien anglais.

Mars 2008 : « Obama, c'est de la discrimination positive »
Les brebis galleuses, Hillary Clinton connaît aussi : Geraldine Ferraro, qui lève des fonds pour la candidate, doit quitter ses fonctions après le scandale provoqué par ses propos : « si Obama était blanc, il ne serait pas là où il est ».

Mars 2008 : « Obama l'anti-Fox »
Après la primaire du Mississipi le 11 mars, la campagne entre en « stand-by » jusqu'au 22 avril et le vote en Pennsylvanie. C'est la période que choisit la chaîne Fox-News pour lancer un plan « Vigie-Obama » qui comptabilise le nombre de jours durant lequel Obama refuse de se rendre sur les plateaux de la chaîne.

Mars 2008 : « Obama l'anti-américain »
Puis, nouveau coup dur pour le candidat-sénateur de Chicago, c'est le pasteur de son Eglise qui accuse le « terrorisme américain » d'être responsable des attaques du 11 septembre. Cette révélation vient accentuer la récente chute d'Obama dans les sondages...

To be continued... Prochain épisode le 22 avril en Pennsylvanie.

La rédaction