BFMTV

Un raid aérien fait plus de 140 morts au Yémen

Les rebelles Houthis, qui se sont emparés de Sanaa il y a deux ans, sont combattus par la coalition arabe, alliée du gouvernement yéménite.

Les rebelles Houthis, qui se sont emparés de Sanaa il y a deux ans, sont combattus par la coalition arabe, alliée du gouvernement yéménite. - Mohamed Huwais - AFP

Plus de 140 personnes ont été tuées et des centaines blessées samedi 8 octobre à Sanaa, la capitale du Yémen, selon l'ONU.

Des raids aériens ont frappé une foule en deuil, une attaque que les rebelles Houthis ont attribué à la coalition arabe dirigée par Ryad. Celle-ci a toutefois nié toute implication dans ces frappes, estimant dans un communiqué qu'il faudrait envisager "d'autres causes" à l'attaque, qualifiée de "massacre" par les rebelles.

"Profondément troublés" par ces raids, les États-Unis ont annoncé l'"examen immédiat" de leur soutien à la coalition menée par Ryad. "La coopération sécuritaire des États-Unis avec l'Arabie saoudite n'est pas un chèque en blanc", a ainsi martelé Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche.

Les rebelles chiites Houthis, qui se sont emparés de Sanaa il y a deux ans puis d'autres régions, sont combattus par la coalition arabe, alliée du gouvernement yéménite reconnu par la communauté internationale.

Y.D. avec AFP