BFMTV

Syrie: le Premier ministre échappe à un attentat

Le Premier ministre syrien, Waël al-Haliki.

Le Premier ministre syrien, Waël al-Haliki. - -

Le chef du gouvernement syrien, Waël al-Halaqi, a échappé de justesse à un attentat à la voiture piégée qui visait son véhicule, ce lundi matin, à Damas. Un de ses gardes du corps a été tué dans l'attaque.

Le Premier ministre syrien, Waël al-Halaqi, est sorti indemne d'un attentat à la voiture piégée, à Damas, qui visait son véhicule, a rapporté la télévision officielle Al-Ikhbariya. De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté que son garde du corps a été tué.

"L'attentat terroriste visait le convoi du Premier ministre. Waël al-Halaqi est indemne et n'a pas été blessé", affirme la télévision Al-Ikhabriya, sans préciser la nature de l'explosion.

Un mort et deux blessés graves

Selon la télévision d'Etat, l'attentat s'est produit près d'un jardin public et d'une école à Mazzé, quartier ultra-sécurisé du centre-ouest de la capitale syrienne abritant de nombreuses ambassades, des bâtiments gouvernementaux et des sièges des services de renseignement et où résident de nombreux responsables politiques.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) rapporte de son côté que le garde du corps du Premier ministre a été tué. "Un deuxième garde du corps et le chauffeur se trouvent dans un état critique", a précisé Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales et militaires à travers la Syrie. "L'explosion semble avoir été télécommandée", a-t-il précisé.

Waël al-Halaqi a été nommé le 9 août 2012, après la défection de son prédécesseur Riad Hijab qui protestait la répression sanglante par le régime de la révolte déclenchée en mars 2011.