BFMTV

Nouvelle tuerie à Alep, 71 civils fauchés par les raids du régime syrien

BFMTV

Les hélicoptères du régime syrien ont largué samedi des barils d'explosifs sur des zones rebelles de la province d'Alep, tuant au moins 71 civils, l'un des bilans les plus lourds dans cette région du nord du pays en guerre. Les frappes ont visé la ville d'Al-Bab sous contrôle du groupe jihadiste Etat islamique (EI) et le quartier Al-Chaar dans la ville d'Alep, sous contrôle des rebelles syriens, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Le bilan s'est élevé à 71 civils tués, 59 à Al-Bab et 12 à Alep", selon cette source.

"Il s'agit d'un des plus grands massacres commis par l'armée de l'air du régime depuis le début de l'année", a dénoncé la Commission générale de la révolution syrienne (CGRS), un réseau de militants couvrant la guerre en Syrie depuis 2011. La CGRS a évoqué des "échoppes détruites, des voitures brûlées (...) et des restes de corps humains dans l'un des hôpitaux de fortune" à Al-Bab.

Dans cette localité située au nord-est de la ville d'Alep, les raids ont ciblé un marché populaire à une heure de grande affluence, selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, qui a accusé lui aussi le régime d'avoir commis un "massacre".

la rédaction avec AFP