BFMTV

La Syrie coupe Internet et lance une offensive contre les rebelles

Le président syrien Bachar al-Assad.

Le président syrien Bachar al-Assad. - -

Internet, les communications téléphoniques, même via les portables, sont coupés en Syrie. Les militants affirment que ces brusques coupures interviennent régulièrement avant des offensives majeures. L'armée a effectivement lancé une attaque quelques heures plus tard.

Les réseaux de communication étaient coupés jeudi dans plusieurs régions de Syrie, notamment à Damas, selon des militants.

Des journalistes de l'AFP ont également observé qu'Internet et les communications téléphoniques, même via les portables, étaient coupés dans la capitale. Deux sociétés américaines informatiques surveillant le trafic des données sur le réseau ont également confirmé cette coupure Internet. 

"La Syrie est, de fait, privée d'internet", a affirmé la société Renesys tandis que, selon la société Akamai, quelque 77 réseaux en Syrie ne fonctionnent plus depuis 10H26 GMT. Le fournisseur Internet syrien évoque de son côté un problème technique.

L'outil Google Transparency Report, qui "fournit des informations sur le trafic enregistré vers (ses) services à travers le monde", indique également que les communications Internet sont coupées (voir-photo).

Couper Internet avant de lancer une offensive majeure

Pour leur part, les Comités locaux de coordination (LCC), un important réseau de militants qui animent la contestation de manière pacifique à travers la Syrie, ont fait état d'une "coupure des communications et d'Internet dans la plupart des régions de Damas et de sa banlieue".

A Homs et à Hama, dans le centre du pays, les lignes téléphoniques fixes et portables ont également été coupées dans la plupart des secteurs, selon les LCC, de même qu'à Tartous, sur la côte.

Par ailleurs, l'agence officielle Sana a interrompu ses transmissions à la mi-journée. Les militants affirment que ces brusques coupures interviennent régulièrement avant des offensives majeures des troupes gouvernementales.

Opération militaire pour "sécuriser" la route menant à l'aéroport de Damas

Et l'armée syrienne a effectivement lancé une offensive le long de la route de l'aéroport de Damas, quelques heures après cette coupure.

Les militaires, fidèles au régime de Bachar al-Assad, se sont déployés le long de l'autoroute qui mène à l'aéropet et l'ont "sécurisée" grâce à l'intervention des "forces compétentes", selon le ministère de l'Information, cité par la télévision officielle syrienne.

"La route de l'aéroport international a été sécurisée après des attaques de groupes terroristes armés contre des voitures", a indiqué la chaîne.