BFMTV

La Syrie a repoussé une nouvelle attaque aérienne israélienne près de Damas

Les débris d'un avion de combat F16 israélien qui s'est écrasé en Israël après avoir été touché par des tirs syriens lors d'une frappe israélienne en Syrie, le 10 février 2018 .

Les débris d'un avion de combat F16 israélien qui s'est écrasé en Israël après avoir été touché par des tirs syriens lors d'une frappe israélienne en Syrie, le 10 février 2018 . - Jack GUEZ - AFP

Israël et l'Iran s'affrontent... en Syrie. La défense antiaérienne a repoussé samedi une nouvelle attaque de l'armée de l'air israélienne près de la capitale Damas, quelques heures après d'autres raids israéliens contre des cibles du centre de la Syrie, selon l'agence officielle Sana. En ripostant à la première attaque israélienne, la défense antiaérienne syrienne a dit avoir touché au moins un avion de combat israélien F-16, qui s'est écrasé dans le nord d'Israël selon l'armée israélienne. L'un des pilotes a été gravement blessé. 

De son côté, l'armée israélienne indique avoir mené samedi matin une attaque "de grande envergure en Syrie", en frappant 12 cibles iraniennes et syriennes - y compris trois batteries de défense anti-aériennes et quatre cibles iraniennes "appartenant au dispositif militaire iranien en Syrie".

L'armée israélienne a prévenu qu'elle considérait "l'attaque iranienne et la riposte syrienne comme une violation grave de la souveraineté israélienne". Elle surveille la situation "et est totalement prête à de nouvelles actions, en fonction de son évaluation de la situation et des nécessités". L'Iran, ennemi juré d'Israël, aide militairement le régime syrien de Bachar Al-Assad dans le conflit qui ravage la Syrie depuis 2011. C'est la première fois que l'armée israélienne dit ouvertement avoir visé des cibles iraniennes depuis le début en 2011 de la guerre chez le voisin syrien.

A. K. avec AFP