BFMTV

"Des informations convaincantes" sur l’utilisation d‘armes chimiques en Syrie

Un échantillon de terre prélevé dans une zone proche de Damas et sorti clandestinement du pays vers le Royaume-Uni a apporté la preuve qu'un certain type d'arme chimique" avait été utilisé

Un échantillon de terre prélevé dans une zone proche de Damas et sorti clandestinement du pays vers le Royaume-Uni a apporté la preuve qu'un certain type d'arme chimique" avait été utilisé - -

Londres a "des informations limitées mais convaincantes" sur l'usage d'armes chimiques en Syrie, notamment de gaz sarin, a déclaré jeudi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

"Limitées" mais "convaincantes". Le Royaume-Uni a déclaré avoir des preuves de l'usage d'armes chimiques en Syrie. Des informations limitées donc mais qui prouveraient "l'utilisation d'armes chimiques en Syrie, y compris du gaz sarin", a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

"L'utilisation d'armes chimiques est un crime de guerre. Nous avons rendu compte de cette information à nos alliés, nos partenaires et aux Nations unies et nous travaillons activement pour obtenir davantage et de meilleures informations", a-t-il ajouté dans un communiqué.

"Bachar al-Assad doit coopérer"

Le président syrien Bachar al-Assad "doit coopérer avec la communauté internationale et prouver que son régime n'a pas commis ce crime horrible, en permettant un accès illimité à l'ONU et à l'OIAC (l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques) pour qu'une enquête soit menée sur le terrain en Syrie", selon la même source.

Quelques heures plus tôt, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a déclaré à Abou Dhabi que les Etats-Unis pensaient que le régime syrien avait utilisé des armes chimiques "à petite échelle".

Emmanuel Bringuier avec AFP