BFMTV

Un Palestinien tué par une frappe israélienne à Gaza

Un Palestinien a été tué ce lundi à Gaza.

Un Palestinien a été tué ce lundi à Gaza. - AFP

Selon le ministère de la Santé de l'enclave de la bande Gaza, une frappe israélienne a tué un Palestinien ce lundi.

Un Palestinien a été tué ce lundi par une frappe israélienne dans le nord de la bande de Gaza, a indiqué le ministère de la Santé dans l'enclave contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.

En représailles à une tentative d'attaque terroriste

Mohammed al-Rudeia, 25 ans, a été tué et un autre homme blessé par la frappe israélienne, a dit le ministère, sans préciser s'il s'agissait d'un tir d'artillerie ou d'un raid aérien.

L'armée israélienne a indiqué qu'un char positionné à l'extérieur de la bande de Gaza avait frappé un poste d'observation en représailles à une tentative d'incursion de Palestiniens sur le territoire israélien et à des tirs en provenance de l'enclave contre des soldats.

Deux Palestiniens ont tenté de s'infiltrer en Israël avec des matières combustibles, des couteaux et des pinces "avec l'intention d'y commettre une attaque terroriste", a indiqué l'armée dans un communiqué. Les deux Palestiniens ont été capturés, mais pendant l'opération les soldats ont essuyé des tirs en provenance de la bande de Gaza, a-t-elle rapporté. Aucun soldat israélien n'a été blessé, a-t-elle dit.

Cessez-le-feu à rude épreuve

Israël et le Hamas se sont livrés trois guerres depuis 2008 et observent depuis 2014 un cessez-le-feu tendu de part et d'autre de la barrière de sécurité israélienne. Israël riposte systématiquement aux actes hostiles venus de Gaza, le plus souvent en frappant des positions militaires dans l'enclave.

La trêve a une nouvelle fois été mise à l'épreuve ces dernières semaines par une mobilisation massive le long de la frontière pour le droit des réfugiés palestiniens à revenir sur les terres de 1948, date de la création d'Israël, et contre le blocus imposée par Israël à l'enclave. Le mouvement a tourné le 14 mai à la protestation contre l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem.

121 Palestiniens tués depuis le 30 mars

Le ministère gazaoui de la Santé a annoncé ce lundi que Nasser al-Areenee, 28 ans, un Palestinien atteint par balle lors des manifestations et des heurts récents, avait succombé à ses blessures.

Au moins 121 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis le 30 mars. La majorité ont trouvé la mort dans des violences le long de la frontière, dont au moins 61 le 14 mai.

Israël dit défendre ses frontières et accuse le Hamas de s'être servi de la mobilisation palestinienne pour couvrir des tentatives d'attaques, et d'avoir délibérément mis en danger la vie de femmes et d'enfants.

M. F. avec AFP