BFMTV

Gaza: revivez les événements du dimanche 20 juillet

Un Palestinien au milieu des ruines, à Gaza.

Un Palestinien au milieu des ruines, à Gaza. - -

Au treizième jour de l'opération "bordure protectrice" Tsahal a intensifié son action à Gaza. Jour après jour, le conflit semble de plus en plus violent, les victimes de plus en plus nombreuses. Chez les Palestiniens, on dénombre désormais plus de 400 morts.

Des milliers d'habitants ont tout laissé derrière-eux, dimanche, dans l'est de la ville de Gaza, où de nombreux morts et blessés jonchaient les rues, après une nouvelle intensification de l'offensive israélienne sur l'enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.

Les bombardements ont redoublé d'intensité, malgré les efforts diplomatiques en vue d'une trêve. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, était attendu dans la journée dans cette région, tandis qu'une rencontre est prévue au Qatar entre le président palestinien Mahmoud Abbas, en retrait depuis le début de la crise, et le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal.

L'armée israélienne a aussi subi de lourdes pertes, avec près de 13 soldats tués en moins de 24 heures. Une première depuis des années.

Ce direct est désormais terminé, merci à vous de l'avoir consulté.

19h45 - Benjamin Netanyahu affiche sa confiance

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu estime que le soutien de la communauté internationale à l'opération militaire israélienne à Gaza est "très fort". "Nous menons une opération complexe, intense et en profondeur à l'intérieur de la bande de Gaza qui est soutenue par le monde. Le soutien est très fort au sein de la communauté internationale", estime le Premier ministre israélien.

18h20 - Huit nouvelles victimes à Gaza

Une nouvelle frappe israélienne vient de faire de nouveau 8 morts, lors d'un week-end extrèmement sanglant depuis le début de ces nouveaux affrontements israélo-palestiniens. C'est une source proche des secours qui l'annonce.

17h35 - Au moins 13 soldats israéliens tués en 24 heures

Treize soldats israéliens de la brigade Golani ont été tués ces dernières 24 heures dans la bande de Gaza où l'armée israélienne mène une offensive, portant à 18 le nombre de morts au sein de l'armée. "Depuis hier soir, 13 combattants de la brigade Golani ont été tués en combattant les terroristes du Hamas", a indiqué l'armée sur son compte officiel twitter, un bilan confirmé par une porte-parole à l'Agence France-Presse (AFP).

Depuis hier soir, 13 combattants de la brigade Golani ont été tués en combattant les terroristes du Hamas.
— Tsahal-IDF (@Tsahal_IDF) 20 Juillet 2014

L'armée avait déjà annoncé la mort de cinq soldats depuis jeudi et le début de l'offensive terrestre dans l'enclave palestinienne, ce qui porte à 18 le bilan des morts au sein des forces israéliennes. Aucune précision n'a été donnée sur les circonstances de la mort des treize militaires, "le travail d'identification" étant encore en cours.

16h50 - John Kerry dit avoir l'intention de se rendre "très bientôt" au Proche-Orient. "Je compte y aller très bientôt", a dit M. Kerry dans l'émission "Face the Nation" de la chaîne CBS, ajoutant qu'il allait s'entretenir avec le président Barack Obama dimanche et "il est possible qu'il me demande de partir immédiatement".

16h40 - Pourquoi la trêve n'est pas au rendez-vous? L'analyse de Harold Hyman, spécialiste géopolitique à BFMTV.

16h - Au moins 87 Palestiniens tués dans la bande de Gaza ce dimanche.

Au moins 87 Palestiniens ont été tués dimanche dans la bande de Gaza, dont 62 dans des frappes sur Chajaya, à l'est de la ville de Gaza, le bombardement le plus meurtrier depuis le début de l'offensive israélienne, selon les services de secours.

En tout, 425 Palestiniens ont péri à Gaza depuis le début de cette offensive le 8 juillet, dont 112 mineurs, 41 femmes et 25 personnes âgées, a indiqué le porte-parole ds services de secours Achraf al-Qoudra.

14h48 - Les dirigeants palestiniens dénoncent un "massacre" commis par Israël à Chajaya.

La Ligue arabe dénonce de son côté un "crime de guerre".

14h40 - Mahmoud Abbas et Ban Ki-moon sont attendus à Doha, au Qatar. Le président palestinien est attendu dimanche à Doha pour des entretiens avec le chef du Hamas Khaled Mechaal en vue d'une trêve à Gaza, où une nouvelle offensive israélienne a fait plus de 400 morts depuis le 8 juillet.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est également attendu dimanche à Doha où il doit entamer une tournée au Proche-Orient, visant à mettre fin au conflit entre Israël et le Hamas palestinien qui contrôle la bande de Gaza.

14h - Christian Estrosi prend fait et cause pour Israël. Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, en visite dimanche en Israël, veut transmettre "la solidarité du peuple français" aux populations cibles du Hamas, et condamne les violences de manifestations propalestiennes à Paris.

"De manière constante, j'ai toujours soutenu la position de la diplomatie française consistant en la création de deux Etats vivant en paix et dans la sécurité" mais aujourd'hui "il ne saurait y avoir de traits d'égalité entre les belligérants", car "Israël défend ses citoyens par les armes alors que le Hamas défend ses armes par ses citoyens", estime Christian Estrosi dans un communiqué.

13h48 - 16 autres Palestiniens tués dans les bombardements israéliens.

13h40 - Gaza : échec de la trêve humanitaire, Israël dit riposter au Hamas à Chajaya.

"Une fois de plus, le Hamas rompt un cessez-le-feu. Celui-ci était négocié par le CICR (Comité international de la Croix Rouge, NDLR) pour une pause humanitaire. Tsahal (l'armée) réplique en conséquence", a annoncé le porte-parole de l'armée israélienne, Peter Nerner, sur Twitter.

Once more #Hamas breaches cease fire. This time brokered by the @ICRC_ilot for a humanitarian hiatus. #IDF responding accordingly.
— Peter Lerner (@LTCPeterLerner) July 20, 2014

13h - Gaza: le bilan dépasse les 400 morts palestiniens.

Un total de 410 Palestiniens ont été tués à Gaza depuis le début de l'offensive militaire israélienne le 8 juillet, en majorité des civils, a annoncé dimanche le chef des services de santé locaux, Youssef Abou Reesh.

Le docteur Abou Reesh a précisé que 50 personnes, parmi lesquelles 17 enfants, 14 femmes et 4 personnes âgées, avaient été tuées dans les bombardements israéliens dimanche sur la banlieue de Chajaya, à l'est de la ville de Gaza.

12h40 - Israël annonce une trêve de deux heures dans une banlieue de Gaza.

Israël a annoncé observer de 10H30 à 12H30 GMT une trêve humanitaire à Chajaya, une banlieue de la ville de Gaza ensanglantée par un violent pilonnage dimanche ayant tué au moins 40 Palestiniens.

L'armée israélienne "a approuvé une pause humanitaire à la demande du Comité international de la Croix Rouge (CICR) entre 13h30 et 15h30 (locales) à Chajaya", a indiqué l'armée.

12h20 - Cinq Palestiniens tués dans des raids aériens israéliens.

11h30 - Le Hamas dit être pour une trêve de trois heures, pour des raisons humanitaires.

"Le CICR a contacté le mouvement Hamas et proposé de négocier une trêve humanitaire de trois heures (...) Le Hamas l'a acceptée", a déclaré dans un communiqué Sami Abou Zouhri, porte-parole du mouvement.

10h40 - Manuel Valls dénonce "des débordements inacceptables"

Les "débordements inacceptables" qui ont eu lieu à Paris samedi lors d'une manifestation propalestinienne "justifient d'autant plus" son interdiction préalable par les autorités, a estimé dimanche le Premier ministre Manuel Valls. Ici, notre compte-rendu.

10h32 - Au moins 40 Palestiniens tués dimanche par les bombardements israéliens à Chajaya, selon un nouveau bilan.

Au moins quarante Palestiniens ont été tués et 380 blessés dimanche par les bombardements israéliens de Chajaya, à l'est de la ville de Gaza, selon les secours palestiniens.

Les corps ont tous été retrouvés dans les décombres de cette banlieue, a indiqué le porte-parole des services d'urgence, Achraf al-Qoudra, dont le précédent bilan faisait état de 20 morts.

10h34 - Manifestation interdite à Paris: 19 personnes toujours en garde à vue

En tout, 44 personnes ont été interpellées samedi durant les violences qui ont émaillé ce rassemblement dans le nord de la capitale. Dix-sept policiers et gendarmes ont été blessés.

Selon la source judiciaire, les 19 personnes placées en garde à vue sont soupçonnées de violences aggravées (en réunion ou avec arme) sur personne dépositaire de l'autorité publique, outrages, rébellion, dégradations aggravées ou encore participation à un attroupement.

10h10 - un ambulancier et un caméraman palestiniens tués à Chajaya, indiquent les secours. Les deux victimes ont été identifiées comme Fouad Jaber, ambulancier, et Khaled Ahmed, 25 ans, un cameraman de TV pour une compagnie de documentaire locale, qui "filmait un reportage avec l'ambulancier", a précisé le porte-parole des services d'urgence, Achraf al-Qoudra.

9h30 - Il y aurait au moins 27 Palestiniens tués ce dimanche.

Ce conflit, le plus sanglant depuis 2009 dans l'enclave palestinienne, est le quatrième entre le Hamas et Israël en moins d'une décennie. Il a fait plus de 370 morts côté palestinien en 13 jours, selon les secours.

8h16 - Des milliers de Palestiniens fuient Chajaya, nombreuses victimes dans les rues.

La chaîne de télévision locale al-Ketab montrait des images insoutenables de cadavres brûlés et déchiquetés, y compris d'enfants, filmées à Chajaya.

Les ambulances ne pouvaient pas se rendre dans cette zone proche de la frontière avec Israël en raison d'intenses tirs de chars israéliens.

Un tweet de Johathan Miller, correpondant pour Channel 4 rend compte de la situation: "150.000 de Chajaya font mouvement. 'C'est l'enfer', dit un homme. On entend les sirènes d'ambulance hurler".

#c4news #Gaza 150,000 people from Shajaiyah on the move. "It is like hell" one man said. Ambulances screaming past pic.twitter.com/3uIikoshfZ
— Jonathan Miller (@millerC4) 20 Juillet 2014

5h58 - Deux nouveaux soldats israéliens tués. Les soldats Bar Rahav, 21 ans, et Bnaya Rubel, 20 ans, ont été tués respectivement par un missile anti-char et dans un échange de tir à l'arme légère alors qu'Israël intensifie son offensive terrestre sur le le territoire palestinien.

4h40 - Israël intensifie son offensive terrestre sur Gaza.

L'armée israélienne a décidé dimanche d'intensifier son offensive terrestre sur la bande Gaza au lendemain d'une journée sanglante, au treizième jour de l'offensive sur l'enclave palestinienne qui a fait plus de 350 morts coté palestiniens.

4h12 - Un raid israélien fait quatre morts près de Gaza. Un tir d'artillerie israélien à l'est de la ville Gaza a tué quatre personnes dimanche, selon une source médicale qui précise que deux enfants figurent parmi les victimes ainsi que le fils d'un responsable du Hamas.

L'intense bombardement sur Shejaiya a causé la mort du fils de Khalil al-Hayya, un haut responsable du mouvement islamiste palestinien, au 13e jour de l'offensive d'Israël sur la bande de Gaza.

Samedi à Paris - Une manifestation pro-Palestine a dégénèré. Plusieurs centaines de manifestants se sont réunies dans le nord de la capitale, malgré l'interdiction des autorités. La situation a rapidement dégénéré avec des affrontements et 44 interpellations au total.

|||L'ESSENTIEL

• L'opération terrestre israélienne à Gaza a connu sa journée la plus sanglante depuis des années.

• Le bilan est de plus de  435 Palestiniens tués depuis le début du conflit. Tsahal annonce avoir perdu 13 soldats en 24 heures.

• Malgré certaines critiques, Benjamin Netanyahu estime que le soutien de la communauté internationale à l'opération militaire israélienne à Gaza est "très fort".

D. N. et Jé. M. avec AFP