BFMTV

Gaza: le "bébé miraculé" n'a pas survécu

La petite Shayma avait passé plus d'une heure dans le ventre de sa mère décédée à Gaza, avant d'être extraite par césarienne par les médecins.

La petite Shayma avait passé plus d'une heure dans le ventre de sa mère décédée à Gaza, avant d'être extraite par césarienne par les médecins. - -

La petite Shayma avait passé plus d'une heure dans le ventre de sa mère décédée, fauchée par un bombardement israélien. Elle est finalement morte d'une insuffisance respiratoire "consécutive à l'arrêt cardiaque de sa mère".

Il n'y aura finalement pas de happy end. La petite Shayma, surnommée le "bébé miraculé de Gaza", est décédée ce mercredi selon un médecin de Khan Younès. Elle avait survécu à sa mère enceinte d'environ neuf mois, fauchée par un bombardement israélien.

Le bébé avait passé plus d'une heure dans le ventre de sa mère décédée, avant d'être extrait par césarienne par l'équipe médicale le 27 juillet dernier.

Insuffisance respiratoire

Malheureusement, rapporte Le Parisien jeudi, Shayma n'a pas survécu à l'arrêt cardiaque de sa mère: la petite fille "souffrait d'une insuffisance respiratoire, consécutive" à la mort de sa mère "avant qu'elle ne naisse". Et c'est précisément cette insuffisance qui "a provoqué l'étouffement soudain du bébé", a expliqué jeudi Abdelkarim al-Bawab, responsable de la maternité de l'hôpital Nasser de Khan Younès.

Les conditions sanitaires de la bande de Gaza n'ont pas non plus aidé les médecins à sauver la vie du nourrisson. "Les coupures d'électricité permanentes ont joué un rôle: les tubes utilisés pour insuffler de l'oxygène ne fonctionnaient pas correctement" a ajouté le responsable de la maternité.

C. P.