BFMTV

Jean d'Ormesson: "Nous avons été Charlie, soyons des chrétiens d'Orient"

Jean d'Ormesson, invité de BFMTV, a évoqué le sort des chrétiens d'Orient, au lendemain de la capture de 90 d'entre eux par les jihadistes de l'Etat islamique.

Jean d'Ormesson, invité de BFMTV, a évoqué le sort des chrétiens d'Orient, au lendemain de la capture de 90 d'entre eux par les jihadistes de l'Etat islamique. - BFMTV

Jean d'Ormesson, invité mercredi soir sur BFMTV, a évoqué le sort des chrétiens d'Orient, au lendemain de la capture de 90 d'entre eux par les jihadistes de l'Etat islamique. "On peut parler d'un génocide", a notamment plaidé l'académicien.

La mine grave, il est venu faire part de ses craintes. Jean d'Ormesson, invité de BFMTV ce mercredi soir, s’est exprimé sur la situation dramatique des chrétiens d’Orient, notamment en Syrie et Irak, persécutés et massacrés depuis des mois par les jihadistes se revendiquant du groupe Etat islamique.

Des chrétiens "pourchassés, égorgés"

Evoquant un véritable "génocide" contre ces populations, le membre de l’Académie française a tiré la sonnette d’alarme sur notre antenne. "Les Français sont malheureux, ils sont inquiets, mais ils vivent dans un paradis à côté de ce qu’il se passe en Orient pour les chrétiens", a tout d’abord comparé l'écrivain, avant de poursuivre son propos.

"Les chrétiens d’Orient ne demandent pas des privilèges, mais il faut s’occuper d’eux comme des juifs, ou des malheureux qui n’ont plus rien", a encore plaidé l'écrivain. "Les chrétiens d’Orient sont pourchassés, chassés de leurs maisons, et dans le pire des cas, égorgés". Il poursuit:

"Nous avons tous été des juifs allemands, nous avons tous été des Charlie, et bien je crois que nous devons tous être des chrétiens d'Orient", a appelé Jean d'Ormesson.

"On peut parler de génocide"

Les actes barbares infligés aux chrétiens d'Orient se distinguent par le fait qu'ils ne sont pas cachés par les autorités. "Avec Daech, l'Etat islamique, et Al-Qaïda, des scènes atroces de cruauté sont présentées où l'on voit des hommes égorger d'autres hommes comme des animaux, c'est absolument intolérable", a dénoncé l'invité de BFMTV. "On peut parler de génocide, car on a l'impression que les chrétiens deviennent une religion martyr."

Que peut-il être fait?

Pour l'académicien, il est essentiel d'aider ces populations qui ont pour l'heure "l'impression d'être abandonnées". Tout d'abord, Jean d'Ormesson a simplement recommandé de "penser", ou de "prier" pour eux. Précisant qu'il n'est pas de ceux qui attendent de voir la France intervenir "seule", l'auteur en a toutefois appelé à la responsabilité de l'Europe.

"Il me semble que l'Europe devrait se préoccuper de ce problème, et prendre sérieusement en main une action collective, ce qui serait mieux encore, une action internationale avec les Nations unies, on ne peut pas laisser se faire massacrer des populations entières, en disant ce sont des chrétiens, on les abandonne", a ajouté Jean d'Ormesson. "Il doit y avoir un soulèvement de l'Europe en faveur des chrétiens d'Orient".

90 chrétiens enlevés mardi

Cible d'attaques et de massacres depuis plusieurs mois, les chrétiens de Syrie et d'Irak ont dû fuir par dizaines de milliers leurs habitations, en laissant souvent tout ce qu'ils possédaient derrière eux, des exactions dont ont également été victimes des coptes en Libye. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a affirmé ce mardi que des jihadistes du groupe EI ont attaqué deux villages chrétiens sous contrôle des forces kurdes dans le nord-est syrien et enlevé 90 habitants.

Ce serait la première fois que l'EI kidnappe un aussi important groupe de chrétiens en Syrie. En Irak voisin, l'organisation extrémiste sunnite a enlevé des milliers de soldats et membres de minorités, notamment des Yazidis.

Jé. M.