BFMTV

Un soldat franco-israélien jugé pour avoir achevé un Palestinien

BFMTV
Le procès d'un soldat franco-israélien accusé d'avoir achevé un assaillant palestinien qui ne semblait plus poser aucun danger s'est ouvert ce lundi devant un tribunal militaire en Israël, où son cas divise profondément l'opinion.

La présidente du tribunal militaire de Jaffa, près de Tel-Aviv, a lu son acte d'accusation au sergent Elor Azaria, 19 ans, entouré de sa famille et assis en uniforme sur un banc de bois au premier rang de la salle d'audience exiguë. Le jeune soldat est accusé d’avoir tué un Palestinien apparemment hors d’état de nuire.

Elor Azaria s'est contenté d'énoncer son matricule et de répondre: "Je comprends" à la présidente qui lui demandait s'il avait compris l'acte d'accusation. Le soldat, qui a aussi la nationalité française, est poursuivi pour homicide pour avoir achevé d'une balle dans la tête le 24 mars Abdel Fattah al-Sharif qui venait d'attaquer au couteau, avec un autre Palestinien, des soldats israéliens à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée.

A.M avec AFP