BFMTV

Raids israéliens contre Gaza, en représailles à des tirs de roquettes

Les forces aériennes israéliennes ont apparemment visé délibérément des champs déserts en guise d'avertissement. Photo d'illustration.

Les forces aériennes israéliennes ont apparemment visé délibérément des champs déserts en guise d'avertissement. Photo d'illustration. - -

L'armée de l'air israélienne a effectué trois frappes mardi soir sur la bande de Gaza, les premières depuis la trêve conclue fin novembre, après un tir de roquette contre Israël.

C'est la fin d'une trêve "longue" de 4 mois. Mardi soir, l'armée de l'air israélienne a effectué trois frappes sur la bande de Gaza, en représailles à un tir de roquette contre Israël.

Ces raids aériens, qui ont apparemment visé délibérément des champs déserts en guise d'avertissement, n'ont pas fait de blessé, selon des sources sécuritaires locales. De son côté l'armée israélienne s'est refusée à tout commentaire dans l'immédiat.

Oeil pour oeil...

Les frappes surviennent peu après au moins un tir de roquette de Gaza contre le sud d'Israël. Tir qui survient lui-même après le décès d'un prisonnier palestinien qui était en détention en Israël.

Selon la police israélienne, la roquette a atterri dans une zone inhabitée de la région d'Eshkol, sans faire de victime ni de dégât majeur.

Tensions inter-palestiniennes

Le Hamas et Israël ont conclu un cessez-le-feu, globalement respecté, au terme d'une semaine d'hostilités meurtrières fin novembre.

Le dernier tir de projectiles de Gaza sur Israël remontait au mois dernier, pendant la visite du président américain Barack Obama en Israël et dans les Territoires palestiniens. Il avait été revendiqué par le groupe salafiste Majlis Choura al-Moujahidine, qui a également revendiqué les derniers tirs, mardi 2 avril.

Les groupes salafistes de Gaza, forts de plusieurs centaines de membres, selon leurs dirigeants, défient l'autorité du Hamas (au pouvoir à Gaza), accusé de faiblesse face à Israël.