BFMTV

Hollande-Rohani: rencontre historique à l'ONU

La poignée de main entre Hassan Rohani et François Hollande, le 24 septembre, à l'ONU.

La poignée de main entre Hassan Rohani et François Hollande, le 24 septembre, à l'ONU. - -

Le président français et son homologue iranien se sont rencontrés, ce mardi, à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies.

Du jamais vu depuis 2005: deux présidents français et iranien, François Hollande et Hassan Rohani, se sont serré la main mardi, avant d'évoquer aux Nations unies le programme nucléaire iranien ou la situation en Syrie et au Liban.

Poignées de main et sourires de circonstance

Sans effusions, arborant l'un comme l'autre des sourires de circonstance, les deux chefs d'Etat ont échangé deux poignées de main "techniques", le temps de laisser oeuvrer la dizaine de photographes et de cameramen choisis par les deux délégations.

François Hollande a également adressé quelques mots de bienvenue au président iranien qui arborait sa tenue traditionnelle, turban blanc et cape noire.

Puis ils se sont engouffrés dans le bureau de la délégation française, au siège des Nations unies. Avec le Royaume-Uni, la France est le seul pays à avoir le privilège de posséder un tel bureau. Les deux dirigeants et leurs ministres des Affaires étrangères, Laurent Fabius et Mohammad Javad Zarif, ont ensuite entamé leur discussion.

Discussion complète

Selon nos informations, la rencontre entre les chefs d'Etat a duré une quarantaine de minutes. A l'issue de l'entretien, le président français a évoqué "un premier contact qui en appelle d'autres". Hassan Rohani, a, pour sa part, souhaité "un meilleur avenir" pour la relation entre les deux pays.

"C'était une discussion assez complète qui a porté à la fois sur les questions régionales, sur la Syrie, sur le Liban, sur la question nucléaire et sur les relations bilatérales", a confié à BFMTV une source proche du président français. "Le président (français) a dit qu'il avait noté les paroles d'ouverture (de son homologue), qu'il attendait que les choses soient traduites maintenant dans les faits", a précisé cette source.

Seul dirigeant occidental à rencontrer Rohani

François Hollande est le seul dirigeant occidental de premier plan à avoir rencontré le nouveau dirigeant iranien lors de cette 68ème Assemblée générale des Nations unies. L'hypothèse d'un possible entretien avec le président américain Barack Obama a été évoquée un temps mais a finalement été écartée.

Huit ans plus tôt, la précédente rencontre entre deux chefs d'Etat français et iranien avait réuni Jacques Chirac et le réformateur Mohammad Khatami à Paris, en marge d'une manifestation de l'UNESCO.

A.S. avec Jérémy Brossard et AFP