BFMTV

Afghanistan: un soldat soviétique disparu en 1980 retrouvé 33 ans après

Bakhretdine Khakimov est réapparu après 33 ans de silence.

Bakhretdine Khakimov est réapparu après 33 ans de silence. - -

Un soldat soviétique disparu en 1980 et considéré comme mort a été retrouvé vivant en Afghanistan. Il est devenu guérisseur et vit de façon nomade.

C'est une histoire édifiante que rapporte mercredi une association de vétérans. En septembre 1980, Bakhretdine Khakimov, originaire d'Ouzbékistan, est grièvement blessé alors qu'il combat avec l'Armée rouge en Afghanistan.

L'armée soviétique perd alors sa trace et le considère comme disparu. En réalité, l'homme n'est jamais mort. Recueilli et soigné par des locaux à l'époque, il a adopté petit à petit un mode de vie semi-nomade, pris un nom afghan, et est devenu guérisseur, après avoir appris les vertus des plantes médicinales.

C'est ce qu'ont découvert les Russes qui ont retrouvé sa trace en février dernier, dans l'ouest de l'Afghanistan, plus de trente ans après sa disparition. "Maintenant il s'appelle Cheikh Abdoullah, mais avant son nom était Bakhretdine Khakimov, de la ville de Samarkand", raconte le directeur adjoint de l'association des soldats internationalistes.

Il a presque oublié sa langue natale

L'homme ne possède pas de papiers d'identité et parle à peine le russe, même s'il le comprend. Néanmoins, il se souvient parfaitement du nom des membres de sa famille et de l'endroit où il vivait avant d'être enrôlé dans l'Armée rouge.

Avant de "disparaître", Cheikh Abdoullah avait une femme, morte depuis, mais n'a jamais eu d'enfants. Ses proches en Ouzbékistan ont été prévenus de sa survie. Reviendra-t-il y vivre? Rien n'est moins sûr, mais il a exprimé le souhait de revoir ses proches. Selon l'association de vétérans, près de 260 soldats soviétiques restent portés disparus en Afghanistan.