BFMTV

Afghanistan : Karzaï limoge le chef des renseignements

ce limogeage intervient dans le cadre d'un vaste remaniement des fonctions officielles en Afghanistan.

ce limogeage intervient dans le cadre d'un vaste remaniement des fonctions officielles en Afghanistan. - -

Le président afghan Hamid Karzaï a limogé ce mercredi le chef des services de renseignement du pays, dans le cadre d'un vaste remaniement. Les ministères de l'Intérieur et de la Défense sont également touchés, ont indiqué ce mercredi les services de la présidence.

Rahmatullah Nabil, chef de la Direction nationale de la sécurité (NDS), a été remplacé car Hamid Karzaï a décidé qu'aucun chef du renseignement ne pouvait rester en poste plus de deux ans, a indiqué la présidence dans un communiqué.

"Le président Karzaï a salué le dévouement au travail de M. Nabil ces deux dernières années et lui a souhaité un franc succès dans ses nouvelles fonctions d'ambassadeur dans un pays étranger", souligne le communiqué sans nommer le pays en question.

Remplacements en août

Ce renvoi intervient après le remplacement, plus tôt ce mois-ci, des ministres de la Défense Abdul Rahim Wardak et de l'Intérieur Bismillah Mohammadi. Ils avaient été jugés incapables de juguler la résurgence des rebelles talibans et leurs attaques, notamment celles menées selon Kaboul à partir du Pakistan voisin.

 M. Mohammadi sera le nouveau ministre de la Défense et son ancien bras droit Mujtaba Patang héritera du porte-feuille de l'Intérieur, a indiqué un haut responsable de la présidence sous couvert de l'anonymat.

 Et Assadullah Khaled, ministre des frontières et des affaires tribales, sera nommé nouveau chef du renseignement, selon cette source. Après son renvoi à la défense, M. Wardak avait quant à lui été nommé conseiller présidentiel sur la réforme de l'armée.