BFMTV

Londres: des panneaux de signalisation pour alerter sur le trafic de drogue grandissant

Un groupe d'artistes a créé de fausses places de parking réservées au trafiquants de drogues, omniprésents dans le quartier de Tower Hamlets, à l'est de Londres.

Un groupe d'artistes a créé de fausses places de parking réservées au trafiquants de drogues, omniprésents dans le quartier de Tower Hamlets, à l'est de Londres. - Capture @KTHopkins

A l'est de Londres, des habitants exaspérés ont créé de faux panneaux de signalisation pour mettre en garde contre les trafics de drogue qui gangrènent leur quartier.

Excédés par l’impunité dont bénéficient les trafiquants de drogue, des habitants du quartier de Tower Hamlets, à l’est de Londres, tirent la sonnette d’alarme. Ce dimanche, des panneaux de signalisation caricaturaux ont été installés dans les rues par le groupe d’artistes Columbia road cartel, rapporte le Guardian.

Erigées sur les trottoirs, des pancartes signalent la « priorité aux dealers » et les « zones sans aiguilles ». Au sol, de la peinture blanche indique des places de parking « réservées aux trafiquants de drogues uniquement ».

Par le biais de cette action satirique, le Columbia road cartel dénonce la montée en flèche des trafics de stupéfiants, de jour comme de nuit, à Towel Hamlets. Sur Twitter, Penny Creed, une résidente du quartier londonien blâme des "trafics de drogues éhontés" et loue la riposte du Columbia road cartel, selon elle "embarrassante" pour les autorités anglaises qui restent passives.

Le maire de Tower Hamlets, John Biggs, assure comprendre la "frustration" des habitants face à cette hausse de la criminalité qu'il qualifie de "problème majeur". Pour autant, l'action des artistes de rue a rapidement été sapée : en à peine 24 heures, les faux panneaux de signalisation ont été désinstallés. 

A la fin de l’année 2017, la municipalité a lancé l’opération "Continuum" pour endiguer les trafics de drogue et offrir un soutien aux habitants du quartier. "Jusqu'à présent, l’opération – toujours en cours – a permis d’interpeller 160 individus", assure un porte-parole dans le Telegraph.

A.L.