BFMTV

Le pape célèbre Noël et réclame la sécurité pour les chrétiens

Dans sa bénédiction "Urbi et Orbi", le pape Benoît XVI a mis la paix dans le monde et la sécurité des chrétiens au coeur de son message traditionnel de Noël. Les chrétiens d'Irak ont été victimes de plusieurs attaques ces dernières semaines, dont une pris

Dans sa bénédiction "Urbi et Orbi", le pape Benoît XVI a mis la paix dans le monde et la sécurité des chrétiens au coeur de son message traditionnel de Noël. Les chrétiens d'Irak ont été victimes de plusieurs attaques ces dernières semaines, dont une pris - -

par Philip Pullella CITE DU VATICAN (Reuters) - Le pape Benoît XVI a mis la paix dans le monde et la sécurité des chrétiens au coeur de son message...

par Philip Pullella

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le pape Benoît XVI a mis la paix dans le monde et la sécurité des chrétiens au coeur de son message traditionnel de Noël, prononcé samedi dans un contexte de sécurité renforcée.

Dans sa bénédiction "Urbi et Orbi", il a loué le message "toujours nouveau, toujours surprenant" de Noël et appelé les communautés chrétiennes d'Irak et de Chine à résister aux attaques et aux brimades.

Plusieurs milliers de personnes ont bravé le froid et la bruine pour assister au discours du pape, prononcé du balcon de la basilique Saint-Pierre, et l'entendre souhaiter un joyeux Noël en 65 langues.

"Puisse la lumière de Noël resplendir de nouveau sur cette Terre où Jésus est né et inspirer Israéliens et Palestiniens dans leur recherche d'une cohabitation juste et pacifique !", a-t-il dit.

"Que l'annonce consolante de la venue de l'Emmanuel allège leur douleur et réconforte dans leurs épreuves les chères communautés chrétiennes en Irak et dans tout le Moyen-Orient", a-t-il ajouté.

Les chrétiens d'Irak ont été victimes de plusieurs attaques ces dernières semaines, dont une prise d'otages perpétrée le 31 octobre en pleine messe dans une église de Bagdad, qui a fait 52 morts.

Le Haut Commissariat de l'Onu pour les réfugiés a indiqué la semaine dernière qu'un millier de familles chrétiennes, soit environ 6.000 personnes, avaient gagné le Kurdistan irakien en provenance de Bagdad, Mossoul et d'autres régions.

HAUTE SÉCURITÉ

Le souverain pontife a directement critiqué la Chine, où des catholiques ont récemment été contraints d'assister à une réunion de l'"Eglise patriotique" soutenue par le pouvoir communiste.

Il a souhaité que les catholiques de Chine "ne se découragent pas à cause des limitations de leur liberté de religion et de conscience".

"Que l'amour du 'Dieu avec nous' donne persévérance à toutes les communautés chrétiennes qui souffrent la discrimination et la persécution, et inspire les responsables politiques et religieux à s'engager pour le plein respect de la liberté religieuse de tous", a dit Benoît XVI.

Le pape a souhaité la résolution des conflits en Somalie, au Darfour, en Côte d'Ivoire et à Madagascar, la réconciliation entre le Nicaragua et le Costa Rica et dans la péninsule coréenne, et apporté son soutien aux victimes des catastrophes naturelles ou sanitaires en Amérique du Sud et en Haïti.

La police était sur le qui vive autour du Vatican, deux jours après les attentats anarchistes dans des ambassades de Rome. L'atmosphère était néanmoins festive malgré la pluie et les rangées de policiers le long de la rue menant du Tibre à la place Saint-Pierre.

La sécurité était déjà renforcée la veille au soir pour la sixième messe de Noël de Benoît XVI, un an après une agression sans conséquence pour le pape.

En 2008 et 2009, les gardes suisses n'avaient pu empêcher une femme souffrant de problèmes mentaux, Susana Maiolo, de sauter une barrière de sécurité.

Aucun incident n'a eu lieu vendredi soir.

Clément Guillou pour le service français