BFMTV

La visite de François Hollande au Mexique perturbée par l'affaire Versini

-

- - -

François Hollande est en visite officielle au Mexique aujourd'hui et demain. Ce voyage doit signer le réchauffement des liens entre le Mexique et la France, refroidis avec l'affaire Cassez. Mais un autre dossier pourrait envenimer les relations entre les deux pays.

C'est un dossier judiciaire qui pourait remettre de l'eau de gaz entre la France et le Mexique, tout juste réconciliés de l'affaire Cassez.

Maude Versini est une Française qui n'a pas vu ses trois enfants depuis décembre 2011. Ils sont retenus au Mexique par leur père, Arturo Montiel, un proche du pouvoir.

Ce dernier est le cousin de l'actuel président et son mentor en politique. Ancien gouverneur de Mexico, il a vu sa carrière stoppée nette à cause d'affaires de corruption il y a quelques années. Il est d'ailleurs dans le top 10 des hommes les plus corrompus du Mexique selon le classement Forbes.

L'affaire commence à la chute politique d'Arturo Montiel, alors que Maude Versini demande le divorce. Pendant quatre ans, elle garde leurs trois enfants au quotidien à Paris et les lui confie au Mexique pendant les vacances. La garde partagée fonctionne.

Une mauvaise image au Mexique

Mais en janvier 2012, Arturo Montiel refuse de mettre les enfants dans l'avion et promet à Maude Versini qu'elle ne les reverra jamais. Depuis, elle a parfois ses enfants au téléphone mais elle ne peut plus les voir. Elle a gagné deux procès en 2012. Son ex-mari lui a gagné lui en cassation en 2013. Elle en appelle désormais à François Hollande, persuadée que le cousin du président a corrompu la justice mexicaine.

"Il y a trois enfants kidnappés par leur père", s'insurge Maude Versini sur RMC. "Ce sont des otages français. Le président doit taper du poing sur la table. Le combat est inégal, je ne peux pas rétablir un lien avec mes enfants."

En coulisse, le quai d'Orsay et la Présidence assurent leur soutien à Maude Versini et lui assurent que le président abordera le sujet. Mais au Mexique, la presse n'est pas forcément tendre avec la Française.

"Beaucoup de gens au Mexque pensent qu’une mère doit avoir le droit de voir ses enfants, analyse Antonio Gout de Montellano, directeur de l'agence de presse mexicaine Alterpresse à Paris. "Mais elle a épousé un homme au sommet de son pouvoir, milliardaire, avec une différence d’âge de 30 ans. Elle est perçue comme une femme qui a profité de sa jeunesse pour gagner beaucoup d’argent. Quand il est tombé de son piédestal, elle a demandé le divorce et 30 millions d’euros ! Ce ne joue pas en sa faveur dans l’opinion."


Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter
Follow @JJBourdin_RMC

Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect
Tweet #Bourdindirect

La Rédaction avec Claire Andrieux