BFMTV

La Russie affirme avoir tué Abou Mohammed al-Adnani

La revendication de la mort d'Al-Adnani par Moscou est une "blague" pour Washington

La revendication de la mort d'Al-Adnani par Moscou est une "blague" pour Washington - -

Les Etats-Unis ont estimé mercredi que l'annonce selon laquelle la Russie aurait tué Abou Mohammed al-Adnani était "une blague".

La Russie a revendiqué mercredi 31 août la frappe aérienne ayant tué en Syrie le porte-parole et numéro deux de l'Etat islamique Abou Mohammed al-Adnani, dont la mort a été annoncée par le groupe jihadiste. Dans la foulée, les Etats-Unis, qui avaient affirmé plus tôt avoir ciblé l'individu, ont estimé que la revendication russe était "une blague" et que le bombardement avait été réalisé par le drone américain Predator. Selon le ministère russe de la Défense dans un communiqué:

"Parmi les terroristes liquidés se trouvait, selon des informations confirmées par divers canaux, le chef de guerre Abou Mohammed al-Adnani, plus connu comme le porte-parole du groupe terroriste Etat islamique".

Une frappe russe dans la région d'Alep

Il précise que le haut responsable jihadiste faisait partie d'un groupe d'une quarantaine de combattants de l'EI tués mardi par une frappe d'un bombardier russe Su-34 près du village de Oum Hoch, dans la région d'Alep. Le Pentagone a quant à lui affirmé que la coalition internationale antijihadiste menée par les Etats-Unis avait mené une frappe aérienne près d'Al-Bab, dans le nord-est d'Alep, ciblant Abou Mohammed al-Adnani, tout en précisant que le résultat de cette frappe était encore en cours d'évaluation.
la rédaction avec AFP