BFMTV

Islande: le président renonce finalement à une sixième candidature

Olafur Ragnar Grimsson, le futur ex-président islandais, ici lors de la Cop 21, le 7 décembre 2015.

Olafur Ragnar Grimsson, le futur ex-président islandais, ici lors de la Cop 21, le 7 décembre 2015. - MARTIN BUREAU / AFP

Le chef de l'État, 72 ans, qui occupe le poste depuis 20 ans, soit cinq mandats, a fait part dans un communiqué de sa "décision de ne pas briguer une réélection".

Le président islandais Olafur Ragnar Grimsson, qui soufflait le chaud et le froid depuis des mois sur ses intentions en vue de la présidentielle de juin, a annoncé ce lundi qu'il ne serait finalement pas candidat à sa propre succession.

Après avoir indiqué le 1er janvier qu'il allait prendre sa retraite, Olafur Ragnar Grimsson avait choisi le 18 avril de briguer un nouveau mandat de quatre ans, en invoquant le besoin de stabilité politique en des temps troublés. Il estime désormais que le débat politique se déroule de "façon plus traditionnelle et pacifique". Le scrutin se déroule en un seul tour, prévu le 25 juin, et le chef de l'État partait favori selon les sondeurs.

L’ombre des Panama papers

Les hésitations d’Olafur Ragnar Grimsson doivent beaucoup à la crise provoquée par la publication des "Panama Papers", enquête journalistique qui a révélé que quelque 600 Islandais avaient détenu des avoirs dans les paradis fiscaux. Et qui l’a surtout touché indirectement, par le biais de sa propre épouse, l'Israélo-Britannique Dorrit Moussaieff. Le couple affirme avoir des finances entièrement séparées et dûment déclarées au fisc.

A.M avec AFP