BFMTV

Irak: la France condamne les "attaques" iraniennes et appelle à la "désescalade"

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à la sortie de l'Elysée, le 11 décembre 2019

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à la sortie de l'Elysée, le 11 décembre 2019 - Ludovic Marin / AFP

Jean-Yves Le Drian, chef de la diplomatie française, a condamné les frappes de missiles par l'Iran contre deux bases militaires américaines en Irak, et appelé à prioriser la "désescalade" des tensions croissantes entre l'Iran et les Etats-Unis depuis plusieurs jours.

La France a condamné ce mercredi les frappes iraniennes contre des bases abritant des soldats américains en Irak. Paris a exhorté à la "désescalade", alors qu'une réaction du président américain Donald Trump est attendue dans les prochaines heures.

"La France condamne les attaques conduites cette nuit par l'Iran en Irak contre des emprises de la Coalition contre Daech (...) La priorité va plus que jamais à la désescalade. Le cycle de violences doit s'interrompre", a déclaré le ministre des Affaires étrangèreres Jean-Yves Le Drian dans un communiqué.

L'Irak "bombardé par 22 missiles"

L'Iran a tiré des missiles sur des bases abritant des soldats américains en Irak, une riposte à l'assassinat par Washington de son puissant général, Qassem Soleimani. Selon le commandement militaire irakien, 22 missiles se sont abattus sans faire de "victime parmi les forces irakiennes". 

"Entre 01h45 et 02h15, l'Irak a été bombardé par 22 missiles - 17 sur la base aérienne d'Aïn al-Assad (...) et cinq sur la ville d'Erbil - qui ont tous touché des installations de la coalition" internationale antijihadistes emmenée par les Etats-Unis, indique-t-il dans un communiqué. 

J. G. avec AFP