BFMTV

INFOGRAPHIES. La pandémie de coronavirus recule-t-elle en Europe?

-

- - -

L'Italie et l'Espagne ont connu une lueur d'espoir ce week-end sur le front de l'épidémie de Covid-19. Mais il semble encore bien trop tôt pour crier victoire.

La "plus grande mise à l'épreuve" de l'histoire de l'Union Européenne depuis sa fondation. C'est ainsi que la chancelière Angela Merkel décrit la pandémie de coronavirus auquel fait face l'UE depuis plus d'un mois. Le pays qu'elle dirige, l'Allemagne, est le troisième le plus touché du Vieux continent, derrière l'Italie et l'Espagne et juste devant la France.

Ces derniers jours, des discours plus "optimistes" que d'ordinaire ont été entendus dans ces trois pays. L'Espagne, l'Italie et la France ont notamment connu des jours moins difficiles que prévu ce week-end avec plusieurs jours de baisse consécutive du nombre de décès quotidiens.

Le nombre de morts repart à la hausse cette semaine dans la plupart des pays européens

Mais l'embellie aura été de courte durée. Comme le montre l'infographie ci-dessous, le nombre de morts est reparti à la hausse lundi, même s'il reste moins élevé que la semaine dernière.

Tous les pays européens ne peuvent pas en dire autant. En Belgique par exemple, le nombre de décès enregistrés chaque jour continue de grimper.

Des cas graves de plus en plus rares?

En revanche, le nombre de cas graves semble stagner dans les quelques pays qui délivrent des données à ce sujet.

En France, le total de patients en réanimation tourne autour de 7000 patients depuis quelques jours. En Italie, c'est plutôt autour de 4000. Même constat en Suisse et en Belgique où le nombre de patients est bien moindre, compte tenu de la faible population des deux États.

Les cas graves continuent cependant de se multiplier en Espagne et en Allemagne, où les données sont malheureusement partielles. Difficile également de se procurer plus d'informations sur le nombre de cas graves aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, où le premier ministre Boris Johnson est placé depuis lundi soir en soins intensifs.

Au moins 75.000 morts dans le monde

Selon un bilan dressé par l'Université Johns Hopkins, la pandémie de Covid-19 a tué au moins 75.000 personnes dans le monde, dont la plupart en Europe.

L'Italie (16.000 décès), l'Espagne (13.000), la France (8900) et le Royaume-Uni (5300) sont les plus durement touchés. Si le Vieux continent reste l'un des principaux foyers, les Etats-Unis sont désormais le pays où le virus se propage le plus vite.

Louis Tanca