BFMTV

Fusillade en Floride: un homme tue sa fille et ses six petits-enfants

Des étudiants américains s'entraînent au stand de tir, à Wallingford, le 24 février 2013. (Illustration)

Des étudiants américains s'entraînent au stand de tir, à Wallingford, le 24 février 2013. (Illustration) - Spencer Platt - Getty Images - AFP

Agé de 51 ans, le suspect a lui-même alerté par téléphone les services d'urgence après la fusillade, avant de retourner l’arme contre lui. Les enfants, âgés de trois mois à 10 ans, sont tous morts.

Le petit village de Floride est sous le choc. La police locale a annoncé jeudi une nouvelle fusillade aux Etats-Unis, cette fois dans un village de Floride. Un homme a tué sa fille ainsi que six enfants par arme à feu, avant de se donner la mort. Les enfants étaient âgés de trois mois à dix ans.

Le suspect, identifié comme étant Don Charles Spirit et âgé de 51 ans, a lui-même alerté par téléphone les services d'urgence mais quand les forces de l'ordre sont arrivées sur place, il s'était suicidé, a indiqué le shérif du comté de Gilchrist (nord de la Floride), Robert Schultz.

"Je n'ai jamais rien vu de tel. Ce comté, cette communauté va être effondrée après un tel acte. C'est un petit comté, nous appartenons tous à la même famille", a-t-il déclaré, précisant qu'une enquête était en cours et qu'il ne pouvait donner de détails supplémentaires sur cette affaire.

Le débat sur la possession d'armes une fois encore relancé

Cet incident devrait relancer une fois de plus le débat sur la possession d'armes aux Etats-Unis, où 11.000 personnes ont été assassinées à l'aide d'armes à feu en 2011, selon le FBI.

Les fusillades dans les écoles ont en particulier focalisé l'attention sur l'éventualité d'un meilleur contrôle des armes aux abords des établissements scolaires.

En août, une fille de neuf ans apprenant le maniement d'un pistolet mitrailleur Uzi avait accidentellement tué son instructeur après avoir perdu le contrôle de l'arme.

Un contrôle renforcé se heurte à l'opposition farouche du puissant lobby américain des armes, qui invoque le second amendement de la Constitution protégeant le droit pour les citoyens de posséder des armes.

D. N. et C. P. avec AFP