BFMTV

Face au risque de "meth-gators", des policiers américains appellent à ne pas jeter de la drogue dans les toilettes

Un alligator - Image d'illustration

Un alligator - Image d'illustration - Rob Carr / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L’ingestion de ces substances par des animaux pourrait causer des mutations imprévisibles et dangereuses.

L’avertissement des policiers de Loretto dans le Tennessee est extrêmement sérieux. Sur les réseaux sociaux, les forces de l’ordre ont formellement exhorté la population locale de ne plus jeter de la drogue, et en particulier de la méthamphétamine, dans leurs toilettes.

Mutations imprévisibles 

Comme le précise en effet CNN, l’ingestion de ces substances par des animaux présents dans des bassins de traitement d’eaux usées, canards, oies et même alligators, pourrait causer des mutations imprévisibles et dangereuses. De quoi créer des "meth-gators", résume CNN. 

"Nos responsables d’égouts sont très fiers de produire une eau propre, mais ils ne sont pas préparés aux problèmes de méthamphétamine", soulignaient les policiers dans un message aujourd’hui effacé de Facebook.

Phénomène en recrudescence 

Ce dernier avait été publié samedi passé, à la suite d’un fait divers local. Ce jour-là, les policiers avaient interpellé un individu mêlé à une affaire de stupéfiants. A l’arrivée de la patrouille, il aurait tenté de se débarrasser de substances illégales par les toilettes.

Les autorités conseillent de rapporter les drogues, ainsi que des médicaments prescrits sur ordonnance, auprès des centres spécialisés.

Hugo Septier