BFMTV

Ukraine: la mairie de Kiev, symbole de l'opposition

Les opposants au pouvoir ukrainien ont investi la mairie de Kiev.

Les opposants au pouvoir ukrainien ont investi la mairie de Kiev. - -

Alors que le Parlement a rejeté mardi une motion de défiance à l'encontre du gouvernement, les manifestants restent mobilisés. Et continuent d'occuper la mairie de Kiev, symbole de leur conquête.

C'est ici que la lutte s'organise. La mairie de Kiev est devenue le symbole de la pression des manifestants vis-à-vis du pouvoir. Chaque jour, des milliers d'opposants se relaient jour et nuit pour que la salle du Conseil municipal ne soit jamais vide. Un hôtel de ville, comme symbole de leur conquête, qui s'est mué également en refuge. Les lits de fortune s'entassent dans les couloirs de la maire. Grâce à de nombreux dons, déjeuners, médicaments ou vêtements chauds sont mis à disposition des manifestants. Car en plein décembre, dans la capitale ukrainienne, le pire ennemi des opposants demeure... le froid.

"Tout est gratuit, détaille Alina, volontaire de l'opposition. Ceux qui résistent place de l'Indépendance ont besoin d'avoir bien chaud, alors on leur donne tout ce dont ils ont besoin".

2004 encore dans les esprits

La logistique est bien rôdée et très politisée. Le bras de fer entamé avec le pouvoir s'annonce difficile. Mais à Kiev, les opposants se disent prêts à combattre. "Personne n'a peur d'aller en première ligne ici. On se bat pour que plus personne n'ait peur. Ni de la police, ni du gouvernement", assène Sacha, un étudiant en philosophie qui a rejoint l'opposition.

En 2004, les manifestants avaient tenu deux mois avant d'obtenir gain de cause: l'annulation de l'élection présidentielle. Aujourd'hui, les opposants se disent prêts à tenir aussi longtemps.

S. D. avec nos envoyés spéciaux à Kiev et Julia Delage et Régis Desconclois