BFMTV

Quand le Premier ministre portugais fait du baby-sitting

Le Premier ministre portugais Antonio Costa répond aux questions des journalistes lors d'un sommet européen, le 9 mars 2017 à Bruxelles. (Photo d'illustration)

Le Premier ministre portugais Antonio Costa répond aux questions des journalistes lors d'un sommet européen, le 9 mars 2017 à Bruxelles. (Photo d'illustration) - John Thys - AFP

Un journaliste portugais a fait garder ses enfants par le Premier ministre, les écoles publiques étant fermées le jour de la venue du pape au Portugal.

Le Premier ministre portugais Antonio Costa a assumé une fonction plutôt inédite pour son poste vendredi matin. Le temps d'une matinée, il s'est transformé en... baby-sitter. 

Tout a commencé par un édito intitulé "Cher Antonio, vous gardez mes enfants, ok?", écrit par le journaliste João Miguel Tavares dans le journal Publico

Celui-ci y critiquait la décision du Premier ministre d'accorder un jour férié aux fonctionnaires de l'Etat vendredi 12 mai pour leur permettre d'assister à la venue du pape à Fatima. Il y déplorait le fait de "devoir travailler" alors que les écoles publiques étaient fermées. 

Antonio Costa s'est pris au jeu et lui a envoyé un "e-mail très sympathique", proposant de garder ses enfants "le matin, car l'après-midi il devait assister à la venue du pape", a raconté le journaliste. 

Défi relevé. "Il a tenu parole", a écrit le journaliste sur sa page Facebook, sur laquelle il a posté une photo montrant un Premier ministre bienveillant accueillir les enfants âgés de quatre à treize ans dans une salle de sa résidence de São Bento, qui jouxte le Parlement portugais.

L.A., avec AFP